Une Tesla et son mode Autopilot coûtent la vie à son conducteur

Tesla Model S

Les voitures Tesla Motors sont des véhicules extrêmement évolués, c'est certain. Certains modèles offrent même le mode Autopilot. Si l'on pourrait effectivement le traduire par "pilotage automatique", il ne fait pas de la voiture une voiture autonome. Et c'est cette distinction qui a malheureusement coûté la vie à un conducteur Américain.

Le mode Autopilot permet notamment au véhicule d’ajuster automatiquement sa vitesse grâce à ses capteurs et autres caméras – une fontionnalité déjà présente sur bon nombre de véhicules modernes – et apprend aussi de la conduite humaine. Dans certaines conditions – sur l’autoroute, par exemple, la voiture est alors capable de changer de voie ou de s’arrêter pour éviter une collision -.

Mais en aucun cas, et Tesla Motors l’a maintes fois répété, cela transforme la voiture en voiture totalement autonome. Le conducteur doit toujours garder les mains sur le volant. Le communiqué de presse suite à ce tragique accident le rappelle une fois encore :

Chaque fois que le mode Autopilot est activé, la voiture rappelle à son conducteur de « toujours garder les mains sur le volant. Soyez prêt à prendre le contrôle à n’importe quel moment. » Le système fait aussi de fréquences vérifications pour s’assurer justement que les mains sont bien sur le volant et alerte de manière visuelle et sonore si ce n’est pas le pas. Le véhicule ralentit alors progressivement jusqu’à ce que les mains soient de nouveau détectées.

Les propriétaires de Tesla sont parfaitement au courant de cela, ce qui n’empêche pas certains de filmer leurs expériences avec le mode Autopilot façon voiture totalement autonome. C’est exactement ce qu’avait fait, plus d’une fois, Joshua Brown, le conducteur qui a été tué. La vidéo ci-dessous est l’une des siennes…

Le problème, dans cette affaire, et ce quelle que soit la responsabilité des uns ou des autres, reste finalement le caractère semi-autonome de la voiture. Permettre à l’humain de reprendre le contrôle alors que la voiture a déjà pris une décision, voilà où se situe le risque principal. La National Highway Traffic Safety Administration (une agence fédérale américaine des États-Unis chargée de la sécurité routière) devra déterminer ce qu’il s’est réellement passé, mais une chose est sûr, si le système veut être à l’épreuve de ce genre d’incident, il faudra qu’il se passe de toute intervention humaine. Les voitures totalement autonomes semblent être la solution la plus sûre, une opinion déjà partagée par bon nombre d’acteurs du domaine…

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « UNE TESLA ET SON MODE AUTOPILOT COÛTENT LA VIE À SON CONDUCTEUR »

    Et ca se prétend journaliste en faisant un titre on ne peut plus putassier.

    – des gens meurent au volant, c’est un fait, sauf que la, faut faire du clic, le mode autopilot est controversé et est sujet de flippe chez certains anti-progressistes, donc faut leurs donner ce dont ils ont envie.
    – ce n’est probablement (vous avez vu, je ne suis sur de rien donc j’affirme rien, c est pas dur hein ???!!) pas PARCE QUE il etait en tesla qu’il est mort, qu’on roule en tesla ou en je ne sais quelle autre marque de véhicule, si on se prend un poids lourd au niveau de l’aile, on crève.

    Vehicule autonome OU NON.

    Alors oui un débat à propos de la sécurité du bidule peu avoir lieu (c’est déjà le cas d’ailleurs)
    Mais, lâcher des affirmations pareilles, je trouve ça crade.

  2. Si je ne me trompe pas on est supposé rester au volant et attentif quand ce genre de système est utilisé, c’est même précisé dans l’article. Donc le gars est mort par sa faute, pas celle du système.

  3. Le mec était en train de regarder Harry potter !..
    Maintenant il est vrai que ce mode pose question : celui-ci ne rend-il pas le conducteur moins vigilant ?

    D’un autre coté quand on voit ce que font certains automobilistes sans autopilote (Taper des SMS, lire le journal, …)

  4. Comme si Tesla était pas capable ou devait faire des autos qui tuent pas! Quel crétin celui qui a écrit ce titre! Gros con! Mais les autos tuent! Auto-pilot ou non! Allo la terre?

  5. Ce que vous omettez de dire dans le cas présent, c’est que le système de pilotage automatique a été victime d’un « mirage blanc ».
    Le ciel était blanc, le camion impliqué était blanc aussi et paraissait donc invisible aux senseurs du véhicule.
    Ce sera probablement corrigé dans une mise à jour du système, étant donné que Tesla met à jour les véhicules de sa marque déjà en circulation, contrairement aux autres marques.
    Enfin, il convient aussi de rappeler que le ratio de tué dans le cas d’une conduite d’un véhicule à pilotage automatique est bien plus faible que dans le cas d’un véhicule conduit par un humain.
    Après, il convient certes de rappeler que la technologie n’est pas infaillible (le constat est régulièrement fait dans l’aviation civile où les commandes sont très automatisées, et personne ne s’en inquiète pour autant, malgré quelques incidents voire crashes consécutifs à une erreur des systèmes automatisés, Cf. Vol Turkish 1951 du 25/02/2009 par ex.), mais à la différence de l’humain (faillible, lui aussi), la technologie évolue d’un facteur exponentiel.

    1. Et pour reprendre le parallèle avec l’aviation, un pilote automatique *pourrait* poser un avion juste en contrôlant la poussée des moteurs, dans le cas hypothétique où l’avion perd ses hydrauliques. Cela n’est pas mis en place pour ne pas prendre le risque de rajouter un facteur de défaillance complémentaire alors que dans la théorie, le pilote automatique s’en sort mieux.
      Il y a eu plusieurs accidents impliquant une perte de contrôle de l’appareil suite à une rupture d’hydrauliques, un seul s’en est tiré (vol DHL 00-DLL au départ de Badgad).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité