Juno : la mission spatiale à la rencontre d’un monstre

juno sonde jupiter

Juno, la sonde interplanétaire, va atteindre sa destination ce mardi 5 juillet 2016. Après un voyage qui a débuté en août 2011, Juno se mettra en orbite autour d'un "monstre, sans pitié, implacable. Ce monstre tourne si vite sur lui-même que sa gravité est comme un lance-pierre qui balance des rochers, de la poussière, des électrons et même des comètes. Tout ce qui en approche devient alors une arme". Et vous l'avez deviné, la sonde Juno va s'approcher de ce monstre méconnu : Jupiter ! 

Ce mardi 5 juillet à 5h18 du matin, la sonde Juno va entrer en terre inconnue et hostile. La sonde va se mettre en orbite autour de Jupiter, la plus grosse planète du système solaire, après 5 ans de voyage et près de 3 milliards de kilomètres parcourus.

Il s’agit d’une mission à haut risque, non pas parce que la gravité monstrueuse de la planète pourrait attirer la sonde, mais parce que la sonde va se prendre un bon paquet de radiations sur le coin de l’antenne.

Imaginez, cette petite sonde survolera Jupiter à 5 000 km seulement des nuages de la géante gazeuse. La sonde se retrouvera alors en plein milieu de la ceinture de radiations émises par la planète.  Pour comparer la NASA précise que sur Terre, vous êtes naturellement exposés à 0,3 rad. Sur Jupiter, la sonde se prendra 20 millions de rad !

Sur les 20 mois que durera sa mission, Juno se prendra l’équivalent de 100 millions de radios chez le dentiste. Pour protéger son ordinateur de vol, les ingénieurs ont construit un coffret protecteur en titane.

Lors de ce premier survol historique, la sonde Juno va tenter de voir ce qui se cache sous les nuages de Jupiter. On ignore tout de la structure interne de la planète. Les scientifiques pensent trouver un noyau d’hydrogène liquide métallique. Les atomes seraient alors tellement serrés qu’ils ne seraient plus lié à leur électron.

Regardez la vidéo dramatique de la mission Juno ! La NASA aime bien les mises en scène.

Observer Jupiter, c’est aussi mieux comprendre comment se forment les planètes géantes gazeuses et aussi, par extension, les autres planètes de notre système. Juno analysera la magnétosphère de la planète (et on espère que ça nous aidera aussi à mieux comprendre la magnétosphère terrestre).

Pour suivre et tout savoir de ce rendez-vous entre un moustique et un monstre, une soirée spéciale est organisée à la Cité de l’espace à Toulouse le 4 juillet. L’entrée sera libre à partir de 20 heures et il y aura des invités prestigieux comme Philippe Louarn de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP) qui participe à la mission Juno avec la NASA. Et bien sûr, il sera possible d’observer Jupiter avec des télescopes !

 

 

Sources :NASACité de l'espace
  1. Super article, merci Norédine !! (et punaise la NASA oui ils nous vendent du spectaculaire là… enfin bon faut bien intéresser les gens, et surtout les américains. Eux, si ça « claque » pas, ils s’en cognent).

    1. Ouah !!… Ça c’est du sacré trailer digne des meilleurs films de SF. A quand un film du type EUROPA produit par la nasa. Je suis sure qu’on aurait enfin un film avec le souçi des détails techniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité