Il invente les roues omnidirectionnelles… Pour n’importe quelle voiture !

Liddiard wheels

Le monde de l'automobile est en pleine révolution ! Voitures électriques, automobiles auto-conduites et désormais, des roues non pas multi-directionnelles, mais omnidirectionnelles.

Ce n’est pas une nouveauté à proprement parler, cependant elles sont surtout utilisées sur les véhicules utilitaires. Un inventeur basé à Londres, William Liddiard, a créé des roues omnidirectionnelles, compatibles avec les automobiles.

Elles permettent au véhicule de tourner à 360 degrés, ce qui signifie la mort des créneaux douloureux. Les voitures pourront simplement sortir des places de parking, parallèlement au trottoir.

Elles sont universellement compatibles avec les véhicules, pas besoin d’acheter telle ou telle marque pour en profiter. Par exemple, William démontre l’efficacité de son invention sur une vieille Toyota Echo. Idem concernant, le pneu, nul besoin d’un modèle précis. Il n’y a plus qu’à espérer que les Liddiard Wheels parviennent sur le marché.

Tags :Sources :odditycentral
  1. Super, sauf que cela ressemble pas vraiment à un pneu car il n’y a pas de bande de roulement plate et que c’est donc pas du tout utilisable.
    A part ça, c’est rigolo comme idée

    1. Les pneus slicks adhèrent très bien sur le sec à des vitesses élevée. C’est ce qu’on utilise sur piste, les dessins sur les pneus ne servant qu’ à évacuer l’eau sur sol mouillé. Donc ce véhicule peut dépasser sans problème les 2 km/h.
      Si on observe bien, il y a deux pneus par roue ce qui permet sans problème d’augmenter l’adhérence même avec des pneus slicks. Ce qui serait intéressant de savoir c’est si ce système fonctionne même à des vitesses plus élevées pour pouvoir prendre des virages très serrés, par exemple, ou faire un demi-tour à 180 sur place sans risquer le tonneau.

      1. Les pneus slicks marchent effectivement bien sur le sec (et seulement sur le sec comme tu dois le savoir 😉 mais ce système ne me semble pas envisageable dans la vrai vie pour plusieurs raisons:
        – la première qui vient à l’idée est évidement le surcoût de l’ensemble
        – la seconde c’est l’adhérence: même si on a un slick, le profil du pneu ne permet pas d’avoir une surface de contact avec le sol importante (la bande de roulement d’un vrai pneu de voiture est plate alors qu’ici elle est courbe, plus proche du pneu d’une moto)
        – le poids : on a des moteurs électriques sur chaque roue ce qui les alourdie d’autant. Or on cherche normalement à avoir des roues légères, notamment pour le freinage (les roues ont leur propre inertie liée à leur poids donc plus elle est lourde, plus il est compliqué de freiner la voiture)
        – ce système poserait également des problèmes pour gérer l’usure du pneu : la bande de roulement changeant, on risque d’avoir des usures très différentes à chaque utilisation du système
        – sur un pneu, les flanc sont renforcés pour encaisser les chocs. Ici, c’est pas possible
        – pneu slick = inutilisable sur le mouillé

        Bref c’est juste pour faire la vidéo :-)

  2. On remarquera que le film est accéléré… Bonne idée, mais invendable: pour l’instant, on a le temps de faire son créneau, acheter son pain, prendre un café et repartir avant qu,il ne gare son engin. Sans parler des prestations routière de ses boudins… Encore un peu de boulot

    1. Il n’es pas question de le vendre quand il vient d’etre leak. C’est qu’un prototype pour l’instant. il y à des années, voir des décénies avant une possible commercialisation, entre les tests, améliorations, retests, certifications aux normes applicables, création de normes pour ce type d’appareil, et pneus. C’est loin d’être sorti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité