Mission Juno : tout ce que vous devez savoir

juno jupiter

Vous le savez, la sonde Juno est en orbite autour de Jupiter depuis ce 5 juillet dernier. La belle jambe ! Ce n'est pas une première puisque les Etats-Unis et l'Europe ont mis la sonde Galileo en orbite autour de la planète géante en 1995. Ce qui rend cet exploit unique, c'est que la sonde Juno va survoler cette géante gazeuse à seulement 5000 km des nuages ocres. Et il y a mieux...

J’ai rencontré Olivier Sanguy de la Cité de l’espace à Toulouse pendant une soirée Jupiter où se trouvaient de nombreuses personnalités du monde spatiale. J’en ai profité pour lui poser quelques questions afin qu’il nous explique avec son talent habituel, les grandes caractéristiques et enjeux de la mission Juno.

Regardez la vidéo pour avoir l’essentiel de la mission Juno et Jupiter.

Tout d’abord Jupiter est un soleil raté, une planète avec une masse trop faible pour s’allumer et devenir une étoile. C’est pour cette raison qu’on parle de géante gazeuse. C’est aussi très certainement une des premières planètes à s’être formée au début du système solaire. Comprendre comment Jupiter s’est formé, permet de comprendre une grande partie de la formation du système solaire, et donc de la Terre.

Avant de se mettre en orbite autour de Jupiter, la sonde Juno fonçait tout de même à 300 000 km/h. La NASA a donc freiné la sonde pendant plus de 30 minutes pour éviter qu’elle ne passe à côté de la planète et rate sa mise en orbite. La sonde Juno devait déclencher ses réacteurs au dixième de seconde près, après avoir effectué 3 milliards de kilomètres pendant 5 ans dans le vide spatial. Pour compliquer le tout, comme la sonde est trop éloignée, tout est automatisé. Autant dire qu’il vaut mieux ne pas se tromper dans les calculs.

L’autre grosse inconnue était de savoir si l’ordinateur de bord allait supporter le taux de radiation énorme émis par la planète Jupiter. Pour le protéger, les ingénieurs ont placé les organes vitaux de la sonde dans un boîtier avec des parois en titane de 1 centimètre  !

Une fois la sonde en orbite, elle va pouvoir analyser la composition de Jupiter, les gaz qui se trouvent en surface et aussi ceux qui se trouvent sous cette surface. Elle va pouvoir étudier la réaction des matériaux dans des conditions extrêmes. Elle analysera aussi son atmosphère, sa magnétosphère et son immense tache rouge. Et pour finir, la sonde va cartographier les champs gravitationnels et magnétiques de Jupiter pour en déterminer la structure interne.

Après deux orbites de 53,5 jours, Juno se placera à partir d’octobre 2016 dans une orbite de 14 jours qui lui fera frôler successivement les deux pôles de la planète dissimulée sous une épaisse couche nuageuse. Au total, la sonde effectuera 37 survols.

Tags :Sources :NASA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Salut Norédine. C’est pas plutôt un blindage de 1 cm d’épaisseur? 10 cm c’est énorme et beaucoup de poids. Sinon comme d’habitude article très pertinent.

  2. « gros inconnu » ça ne se dit pas –>. « grosse inconnue » sont les bons termes. Sinon, cet article apporte une bonne introduction aux objectifs de cette mission. 😺

  3. Ah… Jupiter, la plus belle planète de notre système (après la terre bien-sure)

    Vivement les premières images et les retours du satelite, si madame l’étoile raté ne se montre pas trop agressive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité