Un procédé simple et bon marché pour améliorer les batteries lithium-ion

Batterie

Les batteries représentent sans aucun doute le nerf de la guerre pour les fabricants d'appareils mobiles - quels qu'ils soient -. Actuellement, sur le marché, c'est le couple lithium-ion qui règne. L'avenir se fera assurément sans eux, mais pour l'heure, il est tout à fait possible d'améliorer les technologies actuelles, sans les réinventer véritablement...

Des chercheurs en électrochimie et sciences des matériaux de l’Institut Paul Scherrer PSI à Villigen et de l’ETH Zurich ont optimisé l’anode en graphite d’une batterie lithium-ion conventionnelle pour obtenir des performances largement supérieures. En laboratoire, avec une charge rapide, la capacité de charge a été multipliée par trois. Pour une batterie grand public, le gain serait de 30 à 50%, tout de même.

Le procédé est simple, bon marché et applicable aux batteries de toutes les tailles. Mieux encore, il peut tout à fait être transposé à d’autres matériaux et batteries – disposant d’une anode et d’une cathode -. L’astuce consiste à aligner les particules verticalement durant la fabrication de l’anode, de sorte qu’elles se retrouvent disposées parallèlement. Les trajets des ions de la cathode à l’anode sont donc bien plus directs (sans détours pour éviter les particules de graphite qui composent l’anode). Ce procédé d’alignement se révèle être simple, rapide et peu coûteux.

Si un fabricant se montrait intéressé, ces batteries lithium-ion optimisées pourraient débarquer sur le marché d’ici un à deux ans… À suivre !

Tags :Via :PSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité