La CNIL épingle Windows 10 sur la collecte des données

Windows 10

La sanction est tombée et sans surprise, à l'encontre de Windows 10. La CNIL a constaté de grosses lacunes dans la stratégie de collecte de données, jugée excessive et non pertinente par Windows 10. Microsoft a été mis en demeure et a maintenant trois mois pour régler le problème, sans quoi, ils vont devoir banquer.

La CNIL veille au grain et Microsoft est dans son viseur. Le régulateur n’approuve aucunement les méthodes du créateur de Windows 10, qui n’y va pas avec le dos de la cuillère. La fin de la gratuité de l’OS est à nos portes, seulement, la façon d’imposer la migration aux utilisateurs est sauvage et ne correspond pas à la Loi Informatique et Libertés.

Sur le qui-vive, l’instance a effectué une série de contrôles entre avril et juin 2016 pour vérifier la conformité à la loi. Microsoft a loupé ses partiels à cause d’une collecte de données excessive et non pertinente. La firme connaît par exemple, toutes les applications téléchargées et installées par un utilisateur et le temps passé par l’utilisateur sur chacune d’elles.

Côté sécurité, le nombre de tentatives de saisie du code PIN n’est pas limité, alors qu’il permet de s’authentifier sur l’ensemble des services en ligne… Ciblage publicitaire sans consentement… Cookies… Transfère des données personnelles aux Etats-Unis…

Mauvaise copie pour Microsoft, ils ont désormais trois mois pour régler ce panel de problèmes.

Tags :Sources :silicon
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 150000 euros s’ils ne réagissent pas da’s les 3 mois!! Mon dieu ils doivent trembler!

    En même temps c’est pas vraiment une révélation… Et ce n’est que le début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité