L’ordinateur quantique de Google réussit à simuler une molécule

ordinateur quantique

L'informatique quantique représente assurément l'avenir. Google y travaille depuis de nombreuses années. Et aujourd'hui, l'un de ses ordinateurs quantiques est parvenu, pour la toute première fois, à simuler le comportement d’une molécule d’hydrogène. Une jolie prouesse qui devrait grandement bénéficier à la recherche.

L’informatique classique utilise une mémoire composée de bits – des 0 et des 1 -. Dans le modèle quantique, ce sont des qubits, lesquels peuvent être 0, 1 ou les deux même temps. Cela permet d’obtenir des vitesses de calcul bien plus élevées.

Google est fier de son D-Wave X2 – une machine qui, selon le géant, pourrait être « 100 millions de fois plus rapide » qu’un ordinateur traditionnel – et c’est justement cet appareil qui a pu simuler le comportement d’une molécule. Et cela n’a rien de simple. Simuler les niveaux d’énergie d’une molécule de dihydrogène est une tâche titanesque pour un ordinateur classique, ceci précisément parce que les molécules obéissent aux lois de la physique quantique.

Il aura fallu des équipes regroupant des ingénieurs de Google et des chercheurs de cinq universités américaines et britanniques pour composer un modèle reprenant le fonctionnement de notre cerveau, avant d’y intégrer la propriété quantique de superposition des états. Résultat : la modélisation est presque parfaite.

Voilà qui devrait ouvrir la voie à des simulations de la réalité plus réalistes. En étant capable de simuler n’importe quelle molécule par ordinateur, on peut tout à fait imaginer tester n’importe quelle théorie physique relative au fonctionnement intrinsèque de la matière. Ce n’est assurément que le début de l’aventure quantique, mais les promesses sont déjà infinies.

Tags :Via :Konbini
  1. bravo
    pour la simulation quantique, mais ce qui me préoccupe est de créer un trou noir en laboratoire. ITER dans le domaine du nucléaire a obtenu 100.000.000 de degrés celsius , un véritable soleil en cuve artificielle.Comment l’effondrer sur lui même en trou noir, » blackhole » et disposer ainsi d’antimatière pour

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Est-ce que vous êtes allés sur un site de physique juste pour prendre des mots au hasard à placer dans une phrase ?
      Ce que vous dites n’a aucun sens et est complètement faux.
      1/ ITER n’a pas fonctionné pour le moment
      2/ Ils ne veulent pas faire un Soleil, mais seulement faire de la fusion qui est la manière dont le Soleil génère de l’énergie. Cette fusion sera faite grâce à un plasma confiné grâce à un champ électromagnétique.
      3/ On a déjà du mal à provoquer la fusion, alors provoquer une compression suffisante de la matière pour faire un trou noir…
      4/ L’antimatière n’a rien à voir avec les trous noirs…

  2. un trou noir obtenu en laboratoire permettrait de voyager rapidement, en glissant sur un système isolé vers « GLIESE » par exemple…relation matière -antimatière tel un ski spatial, les vitesses obtenues seront alors assimilées à des PARSECS unités de déplacement dans le vide stellaire.le glissage matière et anti matière utiliserait des balises de navigation hertziennes…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Il faut vraiment arrêter la science-fiction et essayer d’aller étudier un minimum de physique, ce que vous dites n’a strictement AUCUN sens….

  3. J’aurais bien voulu dire bravo comme le premier commentaire,
    mais apparemment dans la communauté scientifique il subsisterait de nombreux doutes quant à la véracité de l’ordinateur
    http://physicsworld.com/cws/article/news/2014/jun/20/is-d-wave-quantum-computer-actually-a-quantum-computer
    http://www.eetimes.com/document.asp?doc_id=1326592
    http://arstechnica.com/science/2016/02/is-d-waves-quantum-processor-really-10%E2%81%B8-times-faster-than-a-normal-computer/
    Malheureusement les ordinateurs quantiques, ce n’est pas pour demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité