Les astronautes de la mission Apollo plus enclins à mourir d’une attaque cardiaque

astronautes Apollo

Jim Irwin, Apollo 15. Donn Eisele, Apollo 7. Ronald Evans, Apollo 17. Wally Schirra, Apollo 7. Neil Armstrong, Apollo 11. Tous sont morts de crise cardiaque ou de complications qui ont suivi. Au total, 43% des astronautes décédés de missions Apollo sont morts de problèmes cardiovasculaires, des chiffres mis en lumière via une récente étude.

Cela rend les astronautes entre quatre et cinq fois plus enclins à mourir d’une crise cardiaque qu’une personne lambda. Pour Michael Delp, de l’Université d’État de Floride, c’est le rayonnement de l’Espace lointain qui est en cause. Et cette étude est d’autant plus intéressante qu’il y a déjà eu quatre études sur la mortalité des astronautes, et celles-ci concluaient par une mortalité plus basse que la population globale, particulièrement face aux problèmes cardiovasculaires et cancers. Là, ce sont bien les missions Apollo qui sont passées au crible.

Le groupe de comparaison de cette étude était constitué non pas de quidam totalement quelconques mais d’astronautes qui n’ont jamais volé. De quoi comparer les statistiques avec des personnes étant déjà en parfaite condition physique. Alors certes, l’échantillon est très restreint : seuls 24 hommes ont pris part aux missions Apollo, et sur ceux-ci, huit sont morts. Sept d’entre eux ont été ajoutés à l’étude.

Pour Michael Delp, ces résultats sont très importants, d’une part parce que l’ISS sera à la retraite en 2024 et d’autre part parce que de nombreux pays préparent de plus grosses missions habitées – dont, évidemment, sur Mars -. Si le rayonnement de l’espace lointain a effectivement un effet négatif sur le système cardiovasculaire, il est urgent d’identifier précisément ces effets pour trouver comment les atténuer au mieux.

Les chercheurs de cette étude travaillent déjà avec des scientifiques du Johnson Space Center sur une étude de suivi pour rassembler des informations très détaillées sur les antécédents médicaux des astronautes Apollo. Pour affiner encore davantage le poids de ces chiffres. À suivre !

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Rayonnement de l’Espace lointain, ou conséquence des traitements médicaux et médicamenteux que les astronautes d’Appolo ont surement subis ?

  2. « LES ASTRONAUTES DE LA MISSION APOLLO »
    Il n’y a pas de « mission Apollo ». Il y a un programme Apollo et des missions (Apollo 1, APollo 2, etc…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité