JavaScript, toujours le langage de programmation le plus populaire

JavaScript

La société d'analyse RedMonk, basée au Royaume-Uni, vient de publier son tout dernier classement bi-annuel des langages de programmation. Une fois encore, c'est le JavaScript qui occupe la première place du podium, suivi par le Java et le PHP.

JavaScript, Java, PHP, voici donc les trois langages les plus plébiscités. Suivent Python, C#, C++, Ruby, CSS, C et Objective-C, pour le top 10. Le top 3 ne bouge plus, le top 10 reste très figé, signe que ces langages sont arrivés à maturité, et ont déjà bien été éprouvés dans le milieu professionnel.

Dans le classement 11 à 20, par contre, il y a un peu de mouvement depuis Janvier. À la onzième position, on retrouve le Shell. Puis R, Perl, Scala, Go, Haskell, Swift, Matlab, Visual Basic. À la vingtième position, ex-aequo, Clojure et Groovy.

Tags :Via :Network World
    1. Argumente peut être. Un langage naze c’est quoi?

      Le meilleur langage c’est celui qui convient le mieux à une tache. Du JavaScript ça s’utilise pas pour du temps réel.
      Mais voilà y a beaucoup de sites web..
      Css un langage?

  1. Naze dans le sens où il a des conçu a l’age de pierre de l’informatique à une époque où on cherchait à « dynamiser » l’html qui était prévu pour afficher du texte… Aujourd’hui javascript est utilisé pour faire tout et n’importe quoi bien au delà de ce pour quoi il a été prévu impliquant de nombreuses bidouilles et des moteurs js de plus en pus complexes dans les navigatueurs. Et comme ce n’est pas un language orienté objet avec une structure propre et bien définie on peu coder n’importe comment ce qui rend le dev fastidieux, en particulier en équipe, le débogage, les differences entre les navigateurs etc. autant de choses dont on a bien envie de se passer quand on code. Ah oui et puis t’as un framework js qui sort par jour pour essayer de combler les lacunes de ce language archaïque… C’est ça le web de demain? burk… :S

  2. C’est clair que le JS est archaïque et est surtout un vrai frein à un web sympa.
    Les efforts pour sortir quelque chose de cool sont souvent trop grand avec un temps trop long pour une agence.
    En plus l’interprétation du JS sera différent sur chaque plateforme pour quelque chose d’évolué.
    Enfin tout le monde se dit codeur JS, mais ne fait que bidouiller des frameworks bien lourds. Ce langage qui a l’air simple demande en réalité une expérience solide et une souplesse d’esprit pour aller plus loin, qu’on ne trouve pas chez tous les développeurs.

    Trop pointu dans ses confins pour un intégrateur HTML, inenvisageable pour un designer, et méprisé par un dev pur et dur, les défauts du JS font qu’au final les pages web ne ressemblent plus qu’a de tristes catalogues print, alors que les possibilité sont pourtant énormes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité