La Xbox One S est désormais disponible en France

Xbox One S

Comme prévu, Microsoft vient de lancer sa nouvelle Xbox One S dans l'hexagone. Cette console aux dimensions réduite tire son principal intérêt de sa capacité à afficher du contenu en 4K. Mais est-il vraiment de bon goût de craquer si tôt ?

La Xbox One s’offre une cure de jouvence, un peu plus de 2 ans après sa sortie. A défaut d’en savoir plus sur le fameux « Projet Scorpio », le prochain projet d’envergure de Microsoft sur le secteur du gaming, il faudra donc faire avec cette Xbox One S déclinée en 3 versions : l’une embarquant 500 Go de mémoire interne, l’autre 1 To et la dernière 2 To. Sachant qu’à l’heure actuelle, seule la mouture 2 To est disponible au prix de 399 euros.

40% plus petite que son aînée, un peu plus puissante aussi – on parle d’une puissance brute de 1,4 teraflops, contre 1,31teraflops pour la Xbox One -, elle intègre désormais un port HDMI 2.0a et le disgracieux bloc d’alimentation en son sein, ce qui n’est pas un mal, loin de là même. Et puis, elle est livrée avec une nouvelle manette à la texture « grip » – manette d’ailleurs vendue séparément au tarif de 60 euros -.

Comme évoqué quelques lignes plus tôt, c’est sa capacité à afficher des vidéos en 4K qui la rend particulièrement intéressante aux yeux des early adopters déjà équipé d’un téléviseur compatible avec cette résolution. Aussi, la console va être en mesure d’upscaler les jeux en s’appuyant sur la technologie HDR (High Dynamic Range), permettant de profiter de couleurs plus riches et lumineuses, ainsi que d’une profondeur visuelle bien plus probante.

Par contre, on apprend qu’il faudra faire l’acquisition d’un module, vendu une cinquantaine d’euros, pour faire fonctionner Kinect sur la bécane. Un sacré désaveux pour une technologie désormais mise au placard par son constructeur ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité