En 2017, les employeurs devront protéger les salariés des ondes électromagnétiques

ondes

Les ondes électromagnétiques sont une véritable nuisance pour certains d'entre nous. Les électrosensibles ont la vie dure avec tout ce qui transite dans l'air. Mais à compter du 1er Janvier 2017, les conditions devraient être plus supportables, les employeurs devant respecter de nouvelles règles vis-à-vis de leurs employés.

Le décret pris ce week-end par le gouvernement veut améliorer « la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, qui reposait jusqu’alors sur les seuls principes généraux de prévention« . À partir de 2017, l’exposition d’un salarié à des champs électromagnétiques ne devra pas dépasser les limites exposées dans le tableau ci-dessous, avec des précautions toutes particulières pour les femmes enceintes, dont l’exposition devra être « maintenue à un niveau aussi faible qu’il est raisonnablement possible d’atteindre en tenant compte des recommandations de bonnes pratiques existantes, et en tout état de cause à un niveau inférieur aux valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques« .

protection salarié ondes électromagnétiques

Ceci étant dit, avant de mettre les mesures nécessaires en place, chaque employeur devra évaluer les risques, soit à partir de simples « données documentaires« , soit par une mesure précise des niveaux de champs électromagnétiques. Les résultats seront consignés dans le document unique d’évaluation des risques (DUER) de l’entreprise, lequel est accessible à tout salarié qui en ferait la demande.

En cas de dépassement, outre une visite médicale accordée au travailleur, le gouvernement veut une « approche graduée« , comprenez par là que l’employeur devra adapter le poste de travail autant que possible et les employés devront recevoir « toute l’information nécessaire et une formation en rapport avec les résultats de l’évaluation des risques« . Une signalétique « spécifique et appropriée » devra aussi être mise en place pour les lieux les plus à risque et il serait impossible d’atténuer ces ondes, l’employeur devra prouver que l’exposition ne peut être diminuée. Dernier point, les employeurs devront mettre en place « un dispositif permettant aux travailleurs de signaler l’apparition de tout effet sensoriel« .

Voilà qui devrait en tout cas simplifier la vie des plus électrosensibles d’entre nous.

Tags :Via :Next Inpact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité