No Man’s Sky : le jeu de l’été 2016 s’offre un trailer de lancement

No Man's Sky

No Man's Sky a beau être l'un des jeux les plus excitants de cet été 216, il n'en reste pas moins qu'il ne se destine pas à tous les gamers. Taxé de "jeu de niche", d'"étrange" même par Sean Murray, l'homme à la tête du studio Hello Games s'étant chargé de développer le titre, ce dernier se dévoile aujourd'hui dans un trailer de lancement visant à nous acquérir à sa cause...

Disponible depuis quelques heures sur PlayStation 4, No Man’s Sky a par contre pris un peu de retard sur PC : il sera lancé sur la plate-forme le 12 août prochain. En attendant, les plus impatients pourront toujours tenter de patienter en consulter ce trailer, résumant rapidement le principe de ce titre « bac à sable ».

Vous invitant à explorer les les profondeurs de l’espace et à découvrir l’une des 18 446 744 073 709 551 616 planètes uniques possibles générées aléatoirement – y compris sa population, sa flore, sa taille, etc. -, No Man’s Sky revendique une durée de vie virtuelle infinie, à raison.

Il vous faudrait en effet plusieurs milliards d’années pour en faire le tour, si vous désirez exploiter toutes les combinaisons possible. De quoi donner le tournis ? Pourtant, le jeu a bel et bien un but : celui d’atteindre le centre de l’univers. Allez, ça se tente…

Tags :
  1. Bonne annonce, mais bac à sable c’est faux…par définition les jeux de type bac à sable sont axés sur la construction (base, vaisseau, vehicules etc) ce qui n’est pas le cas pour No Man’s Sky car il s’agit simplement d’exploration, de farming et d’aquerir et/ou d’upgrade des objets ou vaisseaux déjà existants.
    Pas de construction pur comme les jeux bac a sable (Minecraft pour l’un des plus connu ou encore, Space Engieneers, Medieval Engineers etc…) mais selon Sean Murray le fondateur de Hello Games rien n’est exclus pour les prochaines mise a jour. 😉 Duxter

    1. La définition du sandbox ne se base pas forcément sur le fait que les jeux soient axés sur la construction (même si c’est souvent le cas dans ce type de jeu), mais plutôt sur le fait que le jeu ne limite pas l’expérience du joueur à la résolution de quêtes et d’objectifs limités et prédéfini par les développeurs, ce qui permet donc au joueur de définir lui-même les objectifs qu’il souhaite poursuivre (comme c’est bien le cas, comme tu le cites, dans Minecraft). No Man’s Sky, en ce sens, est bien un sandbox 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité