Armes : un fusil intelligent qui ne tire que pour son propriétaire

smart-weapon-rfid-armes

Un ingénieur américain démontre que les armes intelligentes fonctionnent.  Il a conçu un fusil d’assaut qui ne répond qu’à son propriétaire grâce à l’emploi d’implant RFID.

Aux Etats-Unis l’emploi des armes à feu fait débat. Ce droit, inscrit dans la constitution, est très souvent remit en cause. Les attentats, mais aussi et surtout les très nombreux incidents domestiques font réfléchir.

C’est cette problématique qui a poussé Amal Graafstra, fondateur de Dangerous Things, à développer une arme à feu utilisable par son seul propriétaire. Il faut savoir que cet ingénieur, de la région de Seattle, est connu pour son blog et ses prises de position technophiles, mais aussi et surtout pour être implanté de deux puces RFID (une dans chaque main) qui lui servent à tester ses inventions.

Dans la vidéo de présentation de son arme intelligente (réalisée par Motherboard), Amal Graafstra prouve qu’il est possible de sécuriser une arme pour qu’elle ne soit utilisable que par son propriétaire à l’issue d’une vente. Une aubaine pour les propriétaires ayant des enfants, et ils sont nombreux dans ce cas aux Etats-Unis. C’est aussi une direction de recherche intéressante pour lutter contre le marché noir des armes à feux ou éviter que des armes militaires changent de main au front.

Comment fonctionne ce dispositif ? Amal Graafstra possède une puce de radio-identification (radio frequency identification – RFID) entre le pouce et l’index. Le fusil quant à lui est équipé d’un radio récepteur courte portée paramétré pour ne répondre qu’au code envoyé par la puce de l’ingénieur. Lorsque celui-ci pose sa main sur le manche de l’arme, celle-ci déverrouille son cran de sûreté (impossible de le faire manuellement) et permet d’appuyer sur la gâchette.

Même s’il reste beaucoup à faire pour sécuriser le prototype et éviter son piratage, Amal Graafstra prouve que le concept de « smart weapon » est viable dans le pays où l’industrie de l’armement est la plus puissante du monde.

Tags :
    1. A l’heure actuelle il est encore possible de détourner le système en copier le signal RFID.

      Une fois capté, il est possible de la dupliquer. On en reste au vieil adage en matière de sécurité informatique et/ou électronique : ce que l’homme a fait, il peut le défaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité