Terrorisme : Twitter n’est pas le responsable de la propagande de Daech

Justice

Une plainte à l'encontre de Twitter avait été déposée, par l’épouse d’un Américain tué l’an passé lors d’une attaque du groupe terroriste islamiste en Jordanie. Selon elle, Twitter favorise "consciemment" la propagation des messages à la haine diffusée par Daech. La justice a tranché.

En substance, Twitter n’est pas responsable du contenu diffusé par des tierces personnes via son réseau social, selon le tribunal de district de San Francisco. Par ailleurs, la justice considère que le réseau social ne faciliterait pas le recrutement de nouveaux membres et n’aiderait pas non plus au financement de Daech.

Cependant, Twitter va devoir redoubler d’efforts pour éradiquer les terroristes de ses serveurs, le juge a reconnu un lien « ténu dans le meilleur des cas entre Twitter et les assauts terroristes de Daech. » Ceci en sachant que le réseau a supprimé 125 000 comptes pro-Daech depuis le début de l’année.

Le réseau n’est pas l’éditeur, ce n’est donc pas sciemment qu’il a laissé une propagation de haine s’épancher sur ses colonnes. C’est un acte banal de voir un compte ouvert par un membre de Daech, l’oiseau bleu ne peut donc agir qu’à posteriori.

Tags :Sources :bloomberg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité