Réalité virtuelle : des paralysés retrouvent l’usage de leurs membres

handicapé-réalité-virtuelle

Une nouvelle étude démontre qu’il est possible de rétablir partiellement l’usage des membres de personnes paralysées à l’aide d’une méthode associant la réalité virtuelle à une interface homme / machine (ou Brain-Machine Interfaces, BMI).

Cette méthode révolutionnaire a été mise au point par le département de neuroscience de la Duke l’University (Caroline du nord, USA). Les scientifiques se sont aperçus qu’en projetant un handicapé dans un monde virtuel (grâce à un casque) le cerveau était mieux stimulé et les messages nerveux de plus forte intensité. Après tout, on a plus envie de marcher dans une forêt que dans une salle d’étude qui sent le désinfecté…

La plupart du temps, même les paraplégiques les plus lourds conservent une partie de leurs nerfs à l’endroit de leurs lésions. Cette portion est toutefois trop réduite pour permettre le dialogue entre le cerveau et les muscles sans exercice particulier. C’est là qu’interviennent les interfaces homme-machine.

Les plus récentes (et celle utilisée pour cette étude) consistent en des exosquelettes directement contrôlé par les signaux électriques su cerveau. Si ce dernier ne peut plus atteindre le muscle, on parvient à lui faire atteindre la machine qui remplace le membre paralysé.

Or l’expérience de la Duke University, consistant à associer cette interface homme-machine aux stimulations provoquées par la réalité virtuelle, a eu des effets très surprenant même pour les scientifiques responsables.

« Ce que nous montrons dans cette étude, c’est que les patients qui utilisent une BMI pendant une longue période peuvent présenter de nettes améliorations moteur, des sensations tactiles, et des fonctions viscérales en dessous de la partie endommagée de la colonne. » Précise le docteur Miguel Nicolelis, responsable du projet.

La majorité des sujets ayant participé à l’expérience ont présenté des améliorations équivalentes après 7 à 12 mois d’exercice. 4 d’entre eux ont même vu leur diagnostique médicale être modifié de paralysie complète à paralysie partielle. Le rétablissement le plus spectaculaire étant celui d’une femme de 32 ans, paralysée depuis 13 ans, et qui a fini par être capable de se tenir debout sur ses propres jambes (toutefois avec l’aide d’un harnais pour réduire l’impact de son propre poids sur ses jambes) et de recommencer à faire quelques pas sur un tapis de marche.

La réalité virtuelle, correctement utilisée, se révèle être donc bien plus qu’un nouvel environnement de jeu. Les enjeux médicaux commencent tout juste à être explorés, et déjà les résultats stupéfient les chercheurs.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité