Trump n’écrirait que les tweets insultants et laisse le sale boulot à son équipe

Donald Trump

Sur les réseaux sociaux, une hypothèse persistante affirme que Trump écrirait lui même certains de ses tweets et que ces derniers seraient les plus négatifs. Le reste des messages serait rédigé par son service de campagne. Un data analyste s’est penché sur la question.

Donald Trump est un sacré personnage. Ses prises de paroles font toujours couler beaucoup d’encre en suscitant les polémiques. C’est donc sans surprise que, sur les réseaux sociaux, les internautes se précipitent pour s’écharper et plus récemment analyser le moindre tweet envoyé par Trump.

L’artiste Todd Vaziri, connu pour sa participation aux effets spéciaux de grands blockbusters comme StarTrek, Avengers ou Avatar, est le premier à supposer que Donald Trump est du genre à vouloir soulager sa nervosité sur les réseaux sociaux. Pour formuler sa théorie, il s’appuie notamment sur le nombre de likes des publications, mais souligne surtout une forte différence de langage d’un tweet à l’autre.

Intrigué, le data analyste, David Robinson, a débuté une étude complexe (graphiques et scripts à l’appuie) pour tenter de démêler le vrai du faux. Et jusque là, la théorie de Todd Vaziri semble reposer sur du concret.

Pour l’analyste, les tweets émis depuis le client Android de l’application et ceux issus d’un client iOS sont trop différents pour qu’ils soient rédigés par la même personne. Il note aussi que les tweets envoyés depuis Android comportent 80% plus de termes émotionnels tombant dans les registres de la folie, la colère, la peur, la peine… Ils sont aussi très souvent moins bien optimisés en comportant très peu de hashtags ou en citant avec des guillemets plutôt qu’en retweetant.

Pour David Robinson, si ces informations ne suffisent pas à certifier que Trump rédige lui-même ses tweets les plus virulents, elles valident l’hypothèse que deux personnes différentes se chargent de la communication du Politien sur twiter.

« On en a dit beaucoup à propos de l’état mental de Trump. Mais je préférerais largement entrer dans la tête de cet anonyme du staff dont le job est d’imiter le parler unique de Trump, ou d’en changer la tournure pour rendre tout ça plus positif. Véritables adeptes ou simples rouages dans une machine politique ? »

 

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité