Il invente un générateur de fantasy maps

fantasy maps

On a tous connu les romans de JRR Tolkien (Seigneur des Anneaux), ou toute autre saga littéraire fantastique, accompagnés de cartes. En plus de situer l’action, ces dessins ont la particularité d’être esthétiques. C’est pourquoi, un web développeur a créé son propre générateur aléatoire de cartes fantastiques.

Même dans l’univers du jeu vidéo, les plans se popularisent. Skyrim, succès récent de la licence Elder Scrolls, était vendu (en magasin) avec un poster de la carte de Bordeciel (région où se situe l’intrigue). Cette dernière s’est souvent retrouvée encadrée sur les murs des joueurs.

Adepte de cet esthétisme, Martin O’Leary a longuement travaillé au développement d’un générateur de fantasy maps aléatoires (on emploie l’anglicisme pour éviter les doubles sens de la traductions française « carte imaginaire » ou « carte fantastique »). Vous pouvez d’ores et déjà accéder à son site, gratuitement, et vous amuser à obtenir les vôtres. C’est aussi un bon moyen de s’intéresser au code source entièrement détaillé de sa méthode (si le développement vous intéresse).

Pour le moment le générateur ne produit que des cartes de petit format et ne vous permet pas de proposer vos propres paramètres. En d’autres termes, ne comptez pas sur lui pour produire la carte du monde de votre prochain roman fantastique. Cependant, le résultat est suffisamment détaillé pour donner des idées aux créatifs.

Besoin d’une démonstration ? Le compte twitter @unchartedatlas publie une nouvelle carte toute les heures.

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je viens de temps en temps sur ce site. Je suis surpris du manque de respect adressé aux journalistes. Qu’ils soient bons ou mauvais, cela n’autorise rien du tout. Si vous (ils se reconnaîtront) trouvez ce site mal fait, mal écrit, il y en a d’autres…
    Peut être êtes vous parfaits, savez tout sur tout et avez toujours réussi ce que vous avez entrepris ?
    Même Einstein a eu des remords et faisait preuve d’humilité.
    Si vous faites votre travail aussi bien que vous l’exiger des autres, je retrouve confiance dans l’avenir de notre Pays !
    Sur ce, bonne lecture…

  2. Finalement vous faites une erreur classique (probablement volontaire d’ailleurs) qui est de pointer du doigt le rédacteur alors que ce qui vous peine initialement n’est autre que la ligne éditoriale de l’ensemble de la rédaction.

    UberGizmo assume pleinement le fait de jouer avec les sujets buzz (à sensation), il n’y a qu’à voir que nous en avons même fait une rubrique à part entière pour que nos lecteurs sachent à quoi s’attendre. Si certains journalistes s’occupent de ces buzz, d’autres s’occupent des sujets plus approfondis. Est-ce que cela signifie que certaines personnes sont « nulles » et d’autres « géniales » ? Je ne pense pas. cela souligne simplement que la rédaction dans son ensemble tente d’équilibrer ces deux aspects de sa ligne éditoriale. Si vous appréciez suffisamment certains de nos articles (Norédine sera très flatté) pour continuer à nous lire et même prendre le temps de commenter, on peut considérer que cet équilibre fonctionne.

    Vous oubliez aussi, que même si vous n’appréciez pas nos sujets, vous n’êtes pas seul à les lire. Nous répondons aussi au besoin de sujets funs et simples que d’autre Internautes expriment.

    Chaque blog a sa ligne éditoriale, celle-ci est bien sûr influencée par les goûts de la rédaction, mais aussi fortement par les contraintes économiques. Vous parlez du clic comme étant la nuisance absolue de la presse en ligne, elle est pourtant la seule chose qui fait vivre rédacteur et/ou journalistes qui sont probablement encore les seuls travailleurs de France à ne pas (même si cela commence à changer) faire payer le résultat de leurs travaux.

    En d’autres termes, vous abordez un sujet de fond très intéressant. Mais si vous souhaitez que cette politique change, il faudra vous adresser, non seulement aux journalistes, mais aussi à leurs employeurs, leurs formateurs, et aussi… leurs lecteurs !

    Bon courage et bonne lecture !

  3. « Même dans l’univers du jeu vidéo, les plans se popularisent. » ? Et la série des Ultima, tu en as déjà entendu parler, « gros noob » (comme disent les jeunes) ? ;D

    Ca se faisait beaucoup, au XXe, pour les rpg de tous poils.

    Ou pour Saints row 2 (bien plus récent) et sa carte au format poster, histoire de donner un exemple plus contemporain.

    « Pour le moment le générateur ne produit que des cartes de petit format et ne vous permet pas de proposer vos propres paramètres. En d’autres termes, »… ça sent la monétisation dans peu.

    Attention à votre grammaire et à votre orthographe ; j’en ai presque les yeux qui saignent :)

    1. Je ne me souviens pas qu’une carte ait été publiée dans les versions générales d’Ultima, mais je fais peut être erreur. Reste que cela n’était pas aussi répandu qu’aujourd’hui.

      Pour ce qui est des fautes, n’hésitez pas à les souligner pour que je les corrige, même si, pour le coup, je me demande si vos yeux ne saignent pas par nature.

      Bonne lecture Lord British 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité