Cybercriminalité : Scotland Yard vient de déployer une « brigade anti-troll »

Police

Les policiers sont en charge de faire régner la loi dans les rues et les artères des villes, mais à Londres, ils vont désormais avoir d'autres prérogatives. Scotland Yard vient ainsi de créer une unité anti-troll - ces énergumènes qui pourrissent le web - à laquelle sont alloués pas moins de 450 000 £. 

Les crimes de haine et autres joyeusetés sont malheureusement trop nombreux sur la toile, des « avis » et réactions souvent postés sous couvert de l’anonymat en ligne. Une nouvelle unité a donc été créée, qui devra bien sur veiller au grain mais également former les agents. Il seront ainsi en mesure de soutenir les victimes et également d’être capable d’identifier les délinquants qui font déferler leur haine sur les réseaux sociaux.

L’anonymat offre la possibilité aux internautes de se cacher et de tenir des propos parfois graves, il est extrêmement difficile de les identifier pour les traduire en justice, ce qui devient particulièrement problématique pour le maire Londonien.

« En déployant cette unité, nous envoyons un message fort à ceux qui utilisent les forums en ligne pour répandre la haine, leurs actions ne seront pas tolérées. La police métropolitaine aura une approche de tolérance zéro pour toutes ces formes de crimes. Nous invitons les victimes à signaler tout incident à la Police, qui fera tout son possible pour tenir les délinquants responsables et les traduire en justice. « 

La chasse à la cybercriminalité est apparemment ouverte à Londres, via la The Online Hate Crime Hub et son équipe composée d’un détective, un sergent et de trois agents de Police.

Tags :Sources :theguardian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité