Ce « tatouage » transforme votre peau en « interface utilisateur »

MIT microsoft

A l'évocation de ce titre, l'on a l'impression que les aliens viennent de débarquer sur Terre, avec de nouveaux gadgets technologiques. Si étonnant que cela soit, cette nouveauté émane de Microsoft et du MIT. Il s'agit en réalité d'un "tatouage" composé entre autres de feuilles d'or et d'un capteur tactile, permettant de muer n'importe quelle surface en interface tactile, peau compris.

Bienvenue dans l’univers de la science-fiction ! DuoSkin permet aux utilisateurs de contrôler leurs appareils mobiles, des informations d’affichage au stockage d’informations, en naviguant directement sur la peau.

MIT Media Lab et Microsoft Research ont ainsi créé une technologie qui permet à tous de créer des interfaces à coller sur la peau, qui seront en mesure d’interagir avec les pavés tactiles ou les dispositifs de communication sans fil.

« Ces tatouages ​​permettent à quiconque de créer des interfaces directement sur leur peau »

L’intérêt n’est pas uniquement les interactions, ces créations se veulent esthétiques et futuristes. La feuille d’or est au coeur du processus pour se muer en touchpad, gérer la musique ou afficher des données. Par exemple, l’un de ces tatouages pourrait potentiellement héberger un e-billet de cinéma.

Une fois imprimé et insufflé de la fonction déterminée par l’usager, il n’y a plus qu’à le coller sur la peau et profiter de ces bienfaits.

Tags :Via :boingboing
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « profiter de ces bienfaits. »

    lesquels ?

    il n’y aucune utilité à se greffer sur ou sous la peau ce genre de gadget à la con

    les seuls qui y trouvent un intérêt sont les transhumanistes qui passent leur temps à déployer tous les chevaux de Troie imaginables et possibles pour greffer de la machine dans le vivant, espérant ainsi rendre glamour et désirable ce qui n’est que le remplacement de l’Homme par la machine.

    Je laisse aux indigents, pourtant dépourvus de handicaps, le choix de se voir « grand remplacés » par du silicium et du carbone, je gardes de mon coté mon attachement à mon humanité et à son intégrité.

    les geeks dans les 70-80’s avaient au moins suffisamment de culture pour avoir lu du Gibson et compris que le fait de greffer de la machine dans un organisme vivant n’était en rien synonyme de progrès mais bel et bien une contamination voir une pathologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité