Volkswagen : Risque d’espionnage industriel à cause de… Pokémon GO

Volkswagen Budd-e

Les joueurs sont complément accros à Pokémon GO, contrairement aux policiers, entreprises, et aux employeurs. Le jeu ne fait apparemment pas bon ménage avec la productivité, à tel point que des mises au point sont régulièrement nécessaires. Dernière en date et non des moindres, celle opérée par Volkswagen. La marque a tenu à informer 70 000 employés que le jeu représentait un risque concernant l'espionnage industriel.

Voici un grief que l’on avait pas encore lu contre le jeu de Niantic et Nintendo : L’espionnage industriel. Selon le site allemand Bild70 000 employés ont été notifiés par e-mail qu’ils n’avaient pas l’autorisation de jouer à Pokémon sur leur lieu de travail et pire encore, d’avoir l’application installée sur leurs appareils. 

L’iran avait interdit le jeu en invoquant des raisons du même acabit, il semblerait que les usagers soient plus enclins à se balader, sans doute sur des lieux que Volkswagen préfère voir fermés. Sont-ils paranos ? Pas tout à fait, si l’application ne demande pas d’autorisations spécifiques à l’installation, elle utilise le GPS, le partage de données et la caméra de pléthore de smartphones, ce qui représente un risque potentiel d’espionnage. Même sans mauvaises intentions, de nombreux joueurs utilisent la fonction capture d’ écran pour partager les résultats avec leurs amis et leur famille, ce qui n’est pas du goût de la marque.

La chasse aux Pokémon est donc strictement interdite et mieux vaut que les supérieurs ne tombent pas sur l’icône du jeu de Niantic…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité