Vers infini et au-delà : La construction d’un bout du SLS de la NASA en une minute

sls nasa

On ne vous apprendra rien en vous précisant qu'il faut une sacrée puissance pour faire décoller une fusée dans l'espace. Et pour avoir de la puissance, rien ne vaut un bon gros réservoir, en attendant que la technologie ne permette mieux. Le système de propulsion des fusées de la NASA est au point, et voici la construction d'un réservoir à hydrogène liquide, en une minute de timelapse. 

Direction la Michoud Assembly Facility de la Nouvelle Orléans, où l’on retrouve les débuts du prometteur Space Launch System ou SLS. Ce lanceur spatial américain est développé par la NASA depuis 2011 et son premier vol planifié pour 2018. C’est un bel engin de 121 m de haut et d’un diamètre de 8,4 m, pour pas moins de 3000 tonnes.

Il ne s’agit que d’un début de construction et le SLS est loin d’être terminé, s’en suivra une nouvelle étape, qui l’emmènera à Huntsville, Alabama, pour commencer les premiers tests sur sa structure. Par la suite, nous nous concentrerons sur la première mission du SLS, à savoir de placer en orbite le nouveau vaisseau spatial Orion. Il devra ensuite réaliser des vols habités vers des astéroïdes, la Lune, les points de Lagrange et, à terme, lancer des missions vers la planète Mars. Toutefois, concernant la planète rouge, ce sera à l’horizon 2035. Nous avons donc de la marge.

Avant de le voir en action, encore faut-il le monter ! Cette timelapse de la NASA met un point d’honneur à révéler le secret de la construction du réservoir à hydrogène liquide de ce monstre.

Tags :Sources :wikipedia
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité