Découverte d’une planète jumelle de la Terre très proche de nous ?

terre proxima du centaure

Bigre ! L'annonce n'est pas encore officielle mais elle devrait l'être à la fin du mois d'août par l'ESO (l'Observatoire européen austral) : une exoplanète similaire à la Terre aurait été découverte en orbite autour de l'étoile la plus proche du système solaire. Oui, il y aurait une planète jumelle de la Terre en orbite autour de l'étoile Proxima du Centaure. Vous avez bien lu !

Même si l’ESO n’a encore rien annoncé officiellement, la source de la fuite est sérieuse. C’est un article publié dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel qui ajoute que la planète découverte (encore sans nom) se situe en plus dans la zone d’habitabilité ! Ce qui signifie que de l’eau pourrait couler à sa surface.

Près du cœur, loin des yeux ?

Proxima du Centaure fait partie du système Alpha du Centaure, qui est le système stellaire le plus proche du système solaire (vous me suivez ?) et il se situe seulement à 4,35 années-lumière de nous.

Et même s’il s’agit de l’exoplanète la plus proche que l’on puisse trouver, elle est encore très largement inatteignable. Souvenez-vous qu’une année-lumière, c’est la distance parcourue par la lumière en un an. Et la lumière voyage à la confortable vitesse de 300 000 kilomètres par… seconde !

Mais l’univers est immense. Et avoir la chance de trouver une planète si proche de nous est sans aucun doute la meilleure opportunité de détecter de la vie en dehors de la Terre.

Der Spiegel ne s’est pas trop étendu sur les détails de la découverte, mais l’ESO devrait en donner davantage au moment de l’annonce à la fin du mois.

Contacté par l’AFP, le porte-parole de l’ESO, Richard Hook, qui a eu connaissance de l’article, a refusé de confirmer ou de démentir la nouvelle.

Si cette nouvelle est confirmée, cela signifie que nous venons de gagner 1395,65 années-lumière de voyage, puisque la précédente planète la plus proche était Kepler 452b qui se trouve à 1400 années lumière de nous.

Récemment, une étude a montré qu’il y aurait 20 exoplanètes jumelles de la Terre probables dans la dernière moisson récoltée par Kepler, le télescope spatial chercheur d’exoplanètes. Les astronomes vont donc se concentrer sur ces 20 planètes pour les étudier aussi finement que possible.

En attendant, on se donne rendez-vous à la fin du mois pour avoir tous les détails concernant cette deuxième Terre.

Photo :  vue d’artiste de Kepler-186f / NASA

Tags :Sources :Der SpiegelVia :Phys.org
  1. Bon allez les gars… c’est le moment de nous trouver de nouveaux moyens de propulsion !!
    Si les plus proches qu’on avait étaient hors de portée même à la vitesse de la lumière, là si on atteignait ne serait-ce que 50% de c ça deviendrait « faisable ».
    Au boulot !!!!!

  2. Bonjour aux voisins
    Vous avez la chance d.être loin ainsi on ne viendra pas vous proposer nos services de colonisation expérimentés chez nous..

    1. mdrrr Olivier, Sans oublier notre point fort …. la destruction massive à long terme, j’espère que nos chers voisins trop loin n’auront pas l’occasion de profiter de notre efficacité!!!!!! 😉 :/

  3. moi je pense plutôt que si il y a vie humaine ils sont bravo up moins évolués, sinon ils seraient entrer en contact avec nous 😉

  4. Ce que nous ne savons pas, c’est l’âge de cette planête. Si elle est plus vielle que la nôtre, et qu’elle est habitable comme la notre, alors une vie végétale et animale s’y sont développées. Une vie intelligente ? Possible. Mais si l’on réfléchit à l’espérance de vie de l’Humanité, cette planête peut aussi avoir vu la fin de cette civilisation intelligente. En fait, pour qu’il y ait contact entre deux civilisations, il faut qu’elles existent simultanément, et cela est beaucoup moins sûr.

    1. « En fait, pour qu’il y ait contact entre deux civilisations, il faut qu’elles existent simultanément »

      Des scientifiques pensent qu’une ou plusieurs civilisations de ce type ont pu exister bien avant la notre. Il se peut aussi donc qu’une de ces civilisations soit plus avancée ne serait-ce que de 10 000 ans, ce qui ne représente rienn à l’échelle de l’Univers. Nous ne connaissons qu’une infime partie de l’Univers visible. On peut donc supposer que ces civilisations existent à peu près n’importe où où la vie pourrait se développer. Enfin, on peut supposer – des militaires, astronautes par exemple le pensent – que nous avons déjà été visité mais que pour diverses raisons, aucun contact viable n’a été établi à l’échelle planétaire mais peut-être éventuellement avec quelques individus – excepté si comme beaucoup le supposent siles gouvernements en savent plus que nous et nous cachent la vérité. En réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité