Un maire des Philippines veut carrément arrêter les joueurs de Pokémon GO

extension Chrome Pokémon Go

Pokémon GO est devenu rapidement populaire, et logiquement accompagné d'innombrables histoires toutes plus folles les unes que les autres. Les organismes d'application de la loi sont donc un peu débordés, à défaut d'essayer de calmer les choses, certains préfèrent directement les interdire et menacer les joueurs. Que l'on se rassure, la raison est au moins censée.

Bienvenue à Olongapo City aux Philippines, charmante bourgade à la tête de laquelle se trouve un maire zélé. Rolen Paulino a mis en garde les élèves… Ni une ni deux, ils seront arrêtés s’ils sont pris à jouer Pokémon GO, les jours où l’école est fermée en raison de la météo. Et malheureusement, il a tout à fait raison…

Par conditions météorologiques défavorables, aux Philippines, il faut comprendre Typhon. Les cours sont donc annulés pour que les élèves restent en sécurité chez eux… Le but n’est pas d’aller marcher 5 km pour faire éclore un oeuf quand le vent est si fort qu’il pourrait vous tuer. Tout étudiant pris le Pokémon dans le sac « sera arrêté pour sa propre sécurité et devra ensuite passer une semaine dans un centre de jeunesse. »

Ce n’est pas la première ville des Philippines à prendre des mesures allant à l’encontre de Pokémon GO. A Quezon City, l’ancienne capitale, un conseiller a demandé à Niantic de supprimer les Pokémon des bureaux gouvernementaux, des écoles et des églises.

Tags :Sources :ubergizmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité