Ne pas être soi-même sur Facebook affecterait la santé mentale

depression

Déjà que nous ne sommes pas tous équilibrés, ces nouvelles conclusions ne vont pas nous aider. Il est aisé sur Facebook de créer un compte et de s'inventer une vie, dans le fond, cela ne prend que quelques clics. Ce profil reflèterait alors une personne bien différente de celle qu'elle est dans le monde réel. Telle démarche peut avoir l'air attrayante et pourtant, mieux vaudrait éviter. Ne pas être soi-même sur Facebook - et autres réseaux sociaux - affecterait la santé mentale.

Voici donc le résultat d’une étude menée par Rachel Grieve et Jarrah Watkinson de l’Université de Tasmanie en Australie. Ils ont réalisé une évaluation psychologique de 146 participants et effectué la même chose en se basant cette fois-ci sur leur profil Facebook.

Il semblerait que les personnes qui agissent différemment sur Facebook soient plus déprimées, anxieuses et stressées. Dans la même veine, elles recherchent nettement plus d’attention et d’affection que ceux qui jouent cartes sur table, que ce soit dans la vie réelle ou sur les réseaux sociaux. Des résultats qui n’étonnent que peu ou prou, mais il n’est jamais négatif de rappeler qu’être soi-même permet de se sentir beaucoup mieux. Autant s’éviter un ulcère ou une dépression, et assumer d’être parti dans la Creuse pour les vacances.

Si vous êtes intéressé, vous pouvez consulter l’étude ici .

Tags :Sources :ncbi
  1. C’est une étude d’observation. On peut voir une corrélation mais pas forcément le sens du lien de cause à effet. Le stress peut aussi pousser les gens à de présenter sous un meilleur jour. Il aurait fallu demander aux sujets de mentir sur Facebook pour y voir plus clair.

  2. « Qu’être soi-même permet de se sentir beaucoup mieux »

    Pour être soi-même il est nécessaire de se soustraire à toutes sortes d’influences dont certaines sont totalement inconscientes – les modèles parentaux et le surmoi par exemple – et d’autres qui prennent la forme de diverses pressions normatives, ce qui est particulièrement visible sur Facebook notamment. Personne n’est vraiment soi-même en réalité – à moins de se connaître vraiment – et s’inventer une vie peut être tout simplement une manière d’exprimer sa créativité ou d’imaginer ce qu’elle sera dans un futur proche ou plus lointain. Cela peut donc au contraire constituer une réelle énergie motrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité