Pokémon Go : il tente le million d’XP de manière légitime et se fait bannir !

Pokémon

Pokémon Go est assurément le jeu du moment. Tellement populaire, en vérité, que Niantic Labs, l'éditeur, a depuis peu pris de nombreuses mesures pour s'occuper des tricheurs. Certains rivalisaient d'ingéniosité pour accumuler les points d'XP. Jimmy Derocher, lui, voulait décrocher un million d'XP en une seule journée. Un défi fou, mais possible. Malheureusement...

Jimmy Derocher est un hardcore player, pour Pokémon Go tout du moins. Il y a quelques semaines, il réussissait à faire un million d’XP durant un week-end. Malheureusement, les internautes étaient, pour la plupart, convaincus que ceci n’était pas possible sans tricher.

L’homme s’est donc mis en tête d’échafauder un plan pour les détromper, tous. Avec le « Jimmy’s loop » – un circuit créé et étudié spécialement pour l’occasion, avec moult Pokéstop et leurres sur la route -, l’objectif était même passé à 1 million d’XP en 24 heures. Et pour que personne n’ai quoi que ce soit à y redire, le tout serait diffusé en livestream sur Twitch.

Jimmy's loop

Durant les 13 premières heures, tout se déroulait à merveille. Avec les Pokéstops, les nombreuses captures et les évolutions savamment calculées, 600 000 points avaient pu être amassés. Malheureusement, à partir d’un certain moment, il était devenu impossible à Jimmy Derocher de capturer le moindre Pokémon… Les mesures anti-triches de Pokémon Go s’étaient activées. Le « soft-ban » était en place, « un outil anti-triche de 24 heures durant lesquelles il est impossible de récupérer davantage d’XP que de raison« .

Face aux récentes déclarations de Niantic et à la vague de bannissements qui ont eu lieu sur le lie, Jimmy Derocher n’était pas surpris de la tournure des événements durant sa quête. L’homme prouvait ainsi que ce soft-ban peut nuire aux joueurs, aux plus hardcores d’entre eux, certes, mais tout de même.

La bonne nouvelle, c’est que la quête de Jimmy Derocher, et le streaming de sa tentative, lui aura permis de récolter plusieurs dizaines de dollars, via Charity Miles. Ce montant aurait pu être plus élevé s’il n’avait été banni.

Le mot de la fin lui revient : « Les jeux sont conçus pour être joués, et à mon sens, bien joués« .

Tags :Via :Kotaku
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité