Un an après, Patrick Hardison, greffé du visage, a une vie « normale »

transplantation visage

Nous vous en parlions parlé il y a quelques mois. La greffe de visage du pompier Patrick Hardison était la plus chère de l'histoire de la médecine. Brûlé au troisième degré, l'homme avait perdu ses oreilles, ses lèvres, ses paupières et une grande partie de son nez. Aujourd'hui, un an après, il fait le point et se dit avec joie "presque comme un type normal".

Sa vue s’était détériorée, Patrick Hardison peut maintenant enfin cligner des yeux et conduire une voiture pour déposer ses enfants à l’école. Grâce à ses nouvelles paupières, il peut dormir plus tranquillement. Respirer et manger lui est aussi désormais possible sans tubes.

« L’opération m’a ramené à la vie. On est récemment allé à Disney World en famille et j’ai pu nager avec eux pour la première fois en 15 ans« , explique Patrick Hardison. « On ne me dévisage plus, il n’y a plus d’enfants effrayés qui s’enfuient en me voyant.« 

Une prouesse dont n’est pas peu fière l’équipe de l’Université NYU du professeur Edouardo Rodriguez. Et à ce jour, son corps n’a pas manifesté le moindre rejet. Le risque existe toujours, évidemment, mais il est bien plus faible maintenant. Aujourd’hui, Patrick Hardison veut « retourner travailler » et rêve d’aider d’autres greffés du visage à traverser ce « long processus d’adaptation psychologique« .

Tags :Via :20 minutes
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité