Robe au sel : Voici ce qui ce qui se passe si l’on reste deux mois dans la Mer Morte !

Sigalit Landau Marlborough contemporain

Retour en 2014, l'artiste israélienne Sigalit Landau avait alors submergé une robe du 19ème siècle style dans les eaux de la Mer Morte. Après deux mois à tremper, le résultat est surprenant

Alors que la salinité moyenne de l’eau de mer oscille entre 2 et 4 %, celle de la mer Morte est d’approximativement 27,5 % (soit275 grammes par litre). Aucun poisson, ni aucune algue macroscopique ne peut subsister dans de telles conditions, d’où son nom.

Le projet de Sigalit Landau est une série de photos en huit parties inspirées par une oeuvre de 1916 de Sh. Anski, auteur d’un grand classique de la littérature yiddish : la pièce de théâtre intitulée Le Dibbouk. Les photographies sont d’ailleurs exposées au London’s Marlborough Contemporary, jusqu’au 3 septembre.

Salt Bride a donc vocation à exploiter le mysticisme de ces eaux, pour ce faire, l’artiste à donc immergé une robe pendant 3 mois, et la transformation est impressionnante…http://www.mymodernmet.com/profiles/blogs/sigalit-landau-salt-bride

Tags :Sources :mymodernmet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité