Withings Steel HR, la montre connectée se fait élégante

Withings Steel HR

Nokia prépare peut-être son retour sur le secteur des smartphones, il n'empêche que la firme a profité de l'IFA 2016 pour présenter... une smartwatch. Pas directement, mais par le biais de Withings, tombé dans l'escarcelle du finlandais un peu plus tôt dans l'année.

Withings vient de lever le voile sur la Steel HR, sa nouvelle smartwatch mettant un point d’honneur à garder un oeil sur votre rythme cardiaque.

Elégante, fine, cette montre connectée intègre donc en son sein un pratique capteur optique de pulsations cardiaques – qui va « mesurer le rythme des afflux de sang grâce à la réflexion modulée de lumière émise par des LED vertes », comme le soulignent nos confrères d’ITespresso, ainsi qu’un nouvel écran LCD, venant se nicher sur la partie supérieure du cadran et servant principalement à afficher les notifications de votre smartphone, ce dernier étant relié par Bluetooth à la montre, mais aussi les données de suivi de l’activité physique.

Sur le plan de l’autonomie, on nous annonce 25 jours, et carrément 45 jours en mode économie d’énergie.

Clairement inspirée de l’Activité, la précédente smartwatch de Withings, la Steel HR reprend quelques-uns de ses éléments, à savoir ses deux cadrans à aiguilles et son boîtier circulaire en acier inoxydable, qui lui permet bien plus de se rapprocher d’une montre traditionnelle que d’une smartwatch, visuellement parlant en tout cas.

La sortie de la Withings Steel HR est attendue pour le mois d’octobre 2016 dans sa version 36 mm avec un bracelet silicone (de 18 mm de largeur) au tarif de 189,95 euros. La version 40 mm avec bracelet silicone de 20 mm sera facturée 199,95 euros.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Nokia prépare peut-être son retour sur le secteur des smartphones »

    Non

    C’est juste le nom qui va être réutilisé pour tromper les consommateurs. Ils ont revendu tous les brevets à Microsoft..

    Faudrait arrêter de mentir à vos lecteurs, et arrêter les titres putaclic…

    1. Ils ont vendu la marque et certains actifs. Les brevets de Nokia ont été « vendu » à Nokia Tech, une filiale de Nokia dont c’est la première activité. C’est cette même filiale qui a acheté Withings. Nokia n’est pas sans brevet. Cela doit représenter la moitié de leur bénéfices…

  2. Merci Lucie3D pour l’info. En effet c’est intéressant quand on sait cela. Ça permet d’envisager l’avenir du groupe finlandais sous un angle différent. On pourra regretter que le journaliste chargé de cet article ait omis cette information nécessaire à la bonne compréhension des enjeux dont il est question ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité