Bolloré abandonne (déjà) son projet de Netflix Européen

Vincent Bolloré avait un temps évoqué l’opportunité de s’appuyer sur Canal+ pour créer un "Netflix européen". Il n’en sera finalement rien, le projet venant d’être mis en hiatus.

Le milliardaire breton espérait permettre à Vivendi, la maison-mère de Canal+, de mettre sur pieds un concurrent à Netflix. Et plus précisément, un service européen de vidéo à la demande par abonnement (SVOD), qui serait venu titiller le géant américain, fort de ses 83 millions d’abonnés.

Un lancement de ce projet d’envergure, capitalisant entre autre sur les catalogues de Canalplay (614 000 abonnés au dernier recensement, fin juin 2016), Watchever (un service de SVOD Allemand, fier de ses 200 000 abonnés), l’italien Mediaset et Infinit était même évoqué en cette rentrée 2016. Sauf que Watchever devrait fermer d’ici la fin de l’année, quant à Mediaset (appartenant à la famille Berlusconi), l’entente entre cette dernière et le camp Bolloré serait désormais tout au plus cordiale…

D’après Liberation, le président de Vivendi Contents, Dominique Delport, aurait confirmé à un groupe de travail réduit qu’il n’était plus question de donner la priorité à un tel projet, qui s’il n’a pas (encore ?) été définitivement abandonné, a pour le moment été mis de côté au profit de Studio+, présentée comme une « offre de séries premium pour écrans mobiles » et qui sera lancée dans un premier temps en Amérique latine. Dans cette configuration, le « Netflix Européen » se serait vu uniquement supporté par Canalplay, et aurait en plus de cela coûté plusieurs centaines de millions d’euros. Un pari risqué, donc reporté.

Tags :Via :liberation
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité