L’impossible moteur, digne des films de SF, va être testé dans l’espace

cannae em drive moteur

Un article sur un impossible moteur à propulsion électromagnétique va être publié en décembre dans la très sérieuse revue scientifique American Institute of Aeronautics and Astronautics. Et aujourd'hui, on apprend qu'un ingénieur veut envoyer un prototype de ce propulseur controversé dans l'espace très prochainement. Cette fin d'année s'annonce passionnante.

L’Em Drive : le moteur électromagnétique

Le moteur à propulsion électromagnétique est un moteur qui produit une propulsion de nulle part. Il contredit ainsi les lois de la physique que nous connaissons. Son fonctionnement est décrit ainsi : des micro-ondes rebondissent à l’intérieur d’un cône. Aux extrémités de ce cône se trouvent des surfaces réfléchissantes (il y en a donc une plus grande et une plus petite).  Et cela générerait une minuscule poussée égale au poids d’un moustique du côté de la petite surface. Pourquoi ? Comment ? C’est pas clair du tout.

Si ça fonctionne, cela veut dire que dans le vide de l’espace, ce moteur fermé pourrait propulser un vaisseau sans éjecter de matière. Le vaisseau serait poussé de l’intérieur. Et dis comme ça, c’est impossible. Cela va à l’encontre des lois de la physique. Il est contraire à la loi de conservation de la quantité de mouvement. En bref, pour qu’un objet se déplace dans un sens, il faut pousser en prenant appui de l’autre côté. Ce que ne fait pas ce moteur.

Il faut bien comprendre que dans l’espace pour aller d’un côté, il faut éjecter de la matière de l’autre côté. Le carburant est éjecté dans l’espace et le vaisseau accélère dans la direction opposée. Ce carburant est lourd à transporter. Et plus le vaisseau est lourd et plus il faut éjecter de matière (de carburant) pour déplacer cette grosse masse. Et plus on ajoute de poids au vaisseau et plus il faudra de carburant… c’est un cercle vicieux.

Avec ce moteur, c’est la fête ! Plus besoin de carburant. Il faut juste de l’électricité. Et le vaisseau pourrait alors accélérer sans fin et à volonté. Mais c’est aussi assez absurde. C’est comme si on disait qu’un avion pouvait avancer si tous les passagers poussaient sur le fauteuil devant eux, ou si un paquebot pouvait avancer simplement en poussant sur les murs intérieurs, ou un conducteur de voiture en appuyant sur le pare-brise. Vous avez saisi l’idée.

em drive propulsion electromagnetique

Prototype de moteur à propulsion électromagnétique. Photo : emdrive.com

Une publication et un test

Donc en décembre, on devrait avoir les détails de la publication concernant ce moteur à propulsion électromagnétique. Mais on n’en sait pas plus. L’American Institute of Aeronautics and Astronautics refuse de commenter les articles avant qu’ils ne soient publiés. Et c’est d’ailleurs tout à leur honneur.

Et prochainement, Guido Fetta, président de Cannae Inc. va envoyer dans l’espace un nanosatellite de type CubeSat qui renfermera un moteur Cannae, (il s’agit simplement de sa version du moteur électromagnétique). Ce nanosatellite de la taille d’une boîte à chaussure restera en orbite basse terrestre pendant 6 mois. Plus il restera longtemps, et plus on pourra vérifier l’accélération d’un tel moteur.

Pour l’instant aucune date n’a été communiquée pour le lancement du moteur Cannae, mais il devrait avoir lieu en 2017. Tout ceci semble impossible, mais les implications d’un test concluant méritent qu’on reste très vigilant sur cette technologie. Ce serait alors une véritable révolution dans l’histoire des voyages spatiaux .

Tags :Sources :International Business TimeCannaeVia :Popular Mecanics
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. De quoi être réservé et enthousiaste.
    Merci pour cet article mesuré qui fait raisonnablement place au doute : doute quant à la réalité de cette découverte, au regard de nos connaissances et actuelles, mais doute également de nos connaissances justement, et de la possibilité de la réalité d’un phénomène que nous ne saurions pas expliquer.
    C’est plus que ce que beaucoup de revues scientifiques ont montré jusqu’à présent.
    Comme vous, j’attends la fin de l’année pour m’émerveiller ou voir la baudruche se dégonfler.

  2. Plutôt que « pousser sur les parois du paquebot », lorsque tu es sur un kayak, et tu donne des coups de haches, celui-ci bouge sans que tu ne prenne appui nulle autre part que sur ton embarcation.
    Dans un milieu sans force de friction cette impulsion est probablement plus significative du coup, non ?

  3. C’est très étrange, je n’ai pas trouvé d’article qui parlait de ce fameux moteur électromagnétique, votre article ce ne serait pas du bidon ?
    J’espère que non, on verra bien si un article sérieux sort un jour à ce propos, jusque là je vais rester dubitatif !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. C’est jute que tu sais pas chercher:

      Second generation EmDrive propulsion applied to SSTO
      launcher and interstellar probe – DOI:10.1016/j.actaastro.2015.07.002

      First results from an electro-magnetic (EM) drive high acceleration of a circuit breaker contact for a hybrid switch – DOI: 10.1109/EPE.2005.219704

      1. Tu sites en effet tes sources ce qui est très important mais de mon point de vu, citer un article qui cite un article c’est vraiment pas top surtout dans le domaines scientifique. Les sujets que tu abordes sont très intéressant, tu les vulgarise bien mais ils restent basé sur des publications. Je pense que citer les vraies sources scientifiques serait vraiment un plus pour la qualité de tes écrits.

        Continue comme ça, j’adore tes rubriques!

        1. J’aimerai bien avoir d’autres sources, mais il n’y a toujours pas de publication sur ce type de moteur. Il y a juste un forum où ils en parlent, mais c’est très loin d’une publication scientifique. Attendons décembre et la publication scientifique pour voir si ce moteur est une fumisterie ou non.

  4. j’ai déjà réussi à faire avancé ma voiture en appuyant sur le pare brise depuis l’intérieur, avant de faire des comparaisons qu’ils essayent se qu’ils disent

  5. Bonjour Norédine

    Je cite : « Avec ce moteur, c’est la fête ! Plus besoin de carburant. Il faut juste de l’électricité. Et le vaisseau pourrait alors accélérer sans fin et à volonté. »

    N’y a t-il pas une limite à cette accélération et peut-on imaginer qu’il atteigne la vitesse de la lumière ou au moins 30 % par exemple cette vitesse ?

    C’est comme si on disait qu’un avion pouvait avancer si tous les passagers poussaient sur le fauteuil devant eux, ou si un paquebot pouvait avancer simplement en poussant sur les murs intérieurs, ou un conducteur de voiture en appuyant sur le pare-brise.

    Il s’agit de particules, n’est-ce pas ? Les lois qui s’appliquent sont donc plutôt celle de la mécanique quantique, non ?

    D’autres systèmes de propulsion ont été mis au point. Y a t-il un lien entre celui-ci et le principe de la propulsion ionique ? Le principe de ce moteur à l’air encore plus intéressant que celui de la propulsion VASIMR. Qu’en pensez-vous ?

  6. Je trouve ça passionnant. Il faut de l’audace et de la conviction pour avancer !
    La capacité qu’ont certains de penser à contre-courant, c’est ce qui peut faire progresser la science. Les mecs, plus on leur dira que c’est impossible, plus ils vont persister dans leur idée.
    Si ça fonctionne, les types sont les rois du pétrole et l’humanité aura fait un bond de géant dans la conquête spatiale. Si ça ne marche pas, ils auront une mauvaise pub, mais au moins on aura essayé le concept et on passera à autre chose.

  7. Ce moteur a besoin d’énergie électrique.
    La poussée sera proportionnelle à la quantité d’énergie électrique fournie.
    Le gain, c’est l’absence de masse à éjecter.

    Pour démontrer la propulsion, il faut réaliser un essai dans le vide spatial avec une alimentation par batteries ou panneaux solaires.
    A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité