Ces intelligences artificielles qui veulent du travail

robots travail intelligence artificielle

Si vous travaillez dans les services clients, le transport routier ou les taxis et que vous n'êtes pas prêt de prendre votre retraite, il vous reste quelques années pour vous reconvertir... Dépêchez-vous ! Une étude de Forrester publiée le mois dernier prédit que les technologies cognitives (intelligences artificielles) prendront 7% des emplois aux Etats-Unis d'ici 2025. Et cette tendance devrait se faire sentir sur le marché de l'emploi dans 5 ans en 2021. 

« D’ici 2021, une vague de rupture commencera. Des solutions à base de technologies cognitives et d’intelligence artificielle remplacera des emplois. Les secteurs les plus impactés seront les transports, la logistique, le service client et les services aux consommateurs. » selon Brian Hopkins de Forrester.

Forrester estime que 6% des emplois seront détruits d’ici 2021. 

L’étude estime que 16% des emplois américains seront remplacés. La rupture sera visible dans les équipes de support administratif. La perte d’emploi est moins forte puisque de nouveaux emplois seront créés (avec une moyenne annuelle de 9%), ce qui fera environ 8,9 millions de nouveaux emplois aux Etats-Unis d’ici 2025. Ces emplois concerneront les surveillants de robots professionnels, analystes de données, les spécialistes de l’automatisation et les curateurs de contenu.

robot travail

 

Les machines apprennent à faire de plus en plus de choses, et elles apprennent vite. Ce besoin accéléré d’agents intelligents en 2021 sera possible parce que les machines seront réellement capables de faire le boulot. Elles comprennent déjà le langage et le comportement humain de manière assez remarquable. (Ils peuvent traduire ce que représente une image par exemple, flouter les visages ou les plaques d’immatriculation etc.) Dans quelques mois ou années, elles apprendront encore plus vite de leurs utilisateurs et pourront prédire les besoins d’une personne allant jusqu’à prendre des décisions pour elle.

 

L’étude montre que des sociétés comme Facebook (Messenger), Amazon (Alexa), Apple (Siri) ou Alphabet (GoogleNow) travaillent sur le développement de leur algorithme en construisant d’immenses banques de données. Elles sont déjà en train de mettre en place un ensemble d’outils indispensables pour les services cognitifs et les IA sur lesquelles d’autres sociétés pourront compter d’ici 2021. Messenger de Facebook utilise déjà plus de 33 000 bots.

Par contre, 93% des spécialistes de l’automatisation pensent qu’ils sont partiellement prêt à faire face aux défis des technologies intelligentes. Heureusement, ces robots et assistants virtuels devraient aussi nous libérer pour de meilleurs emplois… Le temps nous dira si tout ceci est vrai.

 

Sources :ForresterVia :CNBC
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Ce besoin accéléré d’agents intelligents en 2021 sera possible parce que les machines seront réellement capables de faire le boulot.  »

    Vive Google translate. lol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité