Quand Thierry Lhermitte s’amuse à troller sur Facebook

Thierry Lhermitte

Thierry Lhermitte n'a pas encore pris sa retraite, loin de là même. L'acteur de 63 ans qui cette année aura par deux fois retrouvé le chemin du grand écran (pour La Nouvelle Vie de Paul Sneijder de Thomas Vincent et Ma famille t'adore déjà ! de Jérôme Commandeur) s'est récemment illustré en trollant sa communauté sur Facebook. Et c'est plutôt drôle !

Thierry Lhermitte s’ennuie t-il ? En tout cas, celui-ci s’est dernièrement amusé à poster de fausses citations sur Facebook « pour voir le nombre d’abrutis qui vont liker », si l’on s’en tient à ses propres termes.

Adepte des nouvelles technologies depuis fort longtemps, l’homme que l’on a découvert il y a quelques décennies de cela aux côtés de la troupe du Splendid a détaillé au magazine Le Point l’un de ses méfaits :

« J’ai ainsi mis une photo de Nietzsche et j’ai écrit dessous: ‘Bois ce que tu crois, mange ce que tu espères’. »

Et d’ajouter :

« Celle qui a le mieux marché, c’est un faux Voltaire: ‘Ne jugez pas ce que l’avenir a condamné, le passé pourrait bien vous en absoudre.’ Évidemment, ça ne veut rien dire. Heureusement, mes enfants n’ont pas ‘liké’. » J’ai été très fier d’eux. »

Lhermitte, un troll doublé d’un geek ? En tout cas, il fut de ceux à avoir craqué pour l’Amstrad 6128 au début des années 80, et fait partie des joueurs assidus d’Age of Empires. Au point, apparemment, d’en perdre le sommeil !

Tags :Via :lepoint
  1. Hello !
    Merci pour l’article. Petite erreur cependant dans le titre, soit « s’amusait » soit « s’amuse » mais le « R » est de trop ;).

    Le commentaire peut-être effacé sans problème, c’est juste pour corriger ça :)
    ++

  2. « Lhermitte, un troll doublé d’un geek ? »

    moi je n’oublie pas son soutien affirmé à l’inutile et coûteuse HADOPI, ainsi que sa participation (en tant qu’actionnaire) à une boite de flicage du web.

    « Trident Media Guard (TMG) est une société française spécialisée dans le contrôle d’échange entre utilisateurs d’internet (P2P) et de la protection des droits d’auteur. Créée en 2002 par Alain Guislain et Bastien Casalta, elle est située à Saint-Sébastien-sur-Loire près de Nantes.

    Elle vise à « fournir un service aux grandes sociétés d’édition du disque et du cinéma pour stopper les téléchargements illégaux sur les réseaux peer-to-peer ». À sa création, elle a bénéficié des fonctions d’incubateur d’Atlanpole, et d’une souscription importante de la part du capital-risqueur rennais Ouest Venture2. Thierry Lhermitte est entré au capital en juin 2009 et en est administrateur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité