Souffler dans le ballon pour détecter le cannabis, c’est possible !

ballon détection cannabis

Les éthylotests sont aujourd'hui le moyen le plus rapide, et le moins coûteux, d'évaluer son taux d'alcool dans le sang. Pratique avant de prendre la route. Mais comment faire si l'on veut connaître son taux d'une autre substance ? Comme le cannabis, qui est légal dans certains pays et certains états américains, mais interdit si vous conduisez ?

Des chercheurs de l’Université de Stanford ont mis au point une version dérivée de l’éthylotest classique, laquelle mesure le taux de THC dans le corps. Au cas où vous ne le sauriez pas, certaines drogues laissent des traces durant une longue période. Pour le THC, cela peut aller jusqu’à un mois.

Le « potalyzer » (en référence au « Breathalyzer » américain) est développé par l’équipe du Dr. Shan Wang, il utilise des biocapteurs magnétiques pour détecter les molécules de THC présentes dans votre salive. Cet échantillon de salive sera alors mélangé avec les anticorps liés aux molécules de THC et utilisés comme marqueurs. Le tout est ensuite placé sur un appareil pour déterminer la concentration de THC dans votre corps, selon le nombre d’anticorps liés au THC sur la bande test.

Cela signifie que même si techniquement vous avez encore du THC dans votre organisme, sa concentration pourrait être suffisamment faible pour ne pas altérer votre jugement. Cependant, comme le précise l’équipe du projet, une limite légale devra être déterminée, par les états ou le pays. Ce que font certains et d’autres pas. Les verra-t-on bientôt aux bords de nos routes ?

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il faudrait surtout détecté la conduite sous l’emprise de cannabis car putains quand je vois tout ceux autour de moi qui se sont fait sauter le permis car ils avaient fumer la veille ou deux jours avant.. C’est d’un ridicule…

    « Tiens tu as fumé une plante interdite il y a deux jours donc pour te punir on te retire ton permis 6 mois. Comment ca tu as besoin de ta voiture pour allé bosser et donc bouffer? Ah bah c’est moche…

    Gouvernent de dinosaures…

  2. Et que cela soit encadré médicalement parlant car je reste persuadé que conduire sous l’emprise du cannabis est moins dangereux que l’alcool…

    Qu’ils fixent un taux pour savoir si réellement ces fumeurs sont dangereux ou pas sur les routes…

  3. Voter utile en 2017… Benoit Hammon c’est le seul qui est disposé à en discuter.

    Peut être que nous serions plus de dangereux terroristes fumeur de plante verte…

  4. Avec seulement 2 bières j’ai plus tendance à m’emballer dangereusement sur la route, tandis qu’avec juste de la fumette je vais rouler franchement moins vite qu’en condition normale et rester plus calme.

    Quand tu a beaucoup bu la vitesse est vécue comme un truc vraiment agréable et « grisant ».
    Quand tu a beaucoup fumé, la vitesse est vécue comme une expérience très pénible. Mais par contre tu a tendance à bien plus facilement te perdre…
    Le problème est nettement pour ceux qui boivent ET fument en même temps.
    Il est facile de démontrer en labo que ceux qui sont l’effet de la fumette ont moins de réflexes, mais je suis curieux de savoir s’il y a un sur-risque d’accidents en condition réelle, pour ceux qui ne sont QUE sous l’effet de la fumette.
    Vu qu’ils ont tendance a rouler nettement moins vite, la perte de reflexes est négligeable en comparaison.

    Bref, je dis pas qu’il faut fumer pour conduire safe, mais un mec speed et stressé – qui prend du plaisir à aller vite – me parait nettement plus dangereux. Et quand je fume – dans les pays ou c’est légal – je roule tout doucement et paisiblement par rapport à quand je suis clean de tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité