Un ingénieur anglais s’opère lui-même pour enlever une suture

Graham Smith opération suture

L'histoire de Graham Smith est assurément hors du commun. Cet ingénieur anglais vivait depuis plus de 15 ans avec une suture de 20 cm dans l'abdomen - conséquence d'une opération des intestins -. La douleur était aujourd'hui insupportable, à tel point que l'homme décida de s'opérer lui-même pour l'enlever.

L’hôpital qui l’avait opéré, le Aintree Hospital, à Liverpool, l’avait reçu en consultation, un rendez-vous avait été pris puis rapidement annulé. « J’avais essayé de le faire par les voies normales, mais j’ai fait une septicémie. Je n’ai pas pris la décision à la légère, j’étais désespéré mais il fallait que je m’en occupe, je n’avais pas l’intention de m’asseoir et d’attendre la mort en étant sur une liste d’attente.« 

« Je suis ingénieur spécialisé. Je fais un travail que de nombreuses personnes ne peuvent pas pas faire mais je ne suis pas chirurgien, alors ne faites pas cela chez vous. » Graham Smith est même allé jusqu’à concevoir les instruments lui-même, adaptés d’instruments en titane donnés par un ami dentiste. « Il fallait que je les adapte pour ôter certains points. »

« Je ne pouvais pas simplement tout couper, cela aurait pu se rétracter et j’aurais eu de sérieux problèmes, il fallait que j’enlève les points un par un. Il fallait donc que je me fabrique des outils pour cela. » Aujourd’hui, Graham Smith revit : « Je suis un nouvel homme.« .

À ne pas faire chez vous, évidemment !

Tags :Via :BBC
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je ne sais pas pour l’Angleterre, s’il y vit, mais en france il y a des kits pour enlever les sutures.
    Et je ne vois pas en quoi cela est exceptionnel.
    A part peut être le fait de se filmer, ou d’en parler a tout le monde.

  2. C’est quoi l’intérêt de ne pas se faire prendre en charge par le corps médical, à part être complètement con, je vois pas.
    Il a quand même le temps de concevoir des instruments pour s’opérer tout seul, il aurait mieux fait de patienter dans un service d’urgences non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité