Le déodorant favoriserait-il le cancer du sein ?

déodorant

Le déodorant est aujourd'hui dans toutes les salles de bain. On en use et parfois abuse. Il se retrouve aujourd'hui sur le banc des accusés. Une étude publiée par des chercheurs suisses dans l'International Journal of Cancer pointe du doigt sa possible implication dans les cancers du sein.

Parmi les nombreux, et variés, composants de déodorants, les sels d’aluminium. Le magazine 60 millions de consommateurs alertait déjà en 2012 sur ces produits. Le professeur André-Pascal Sappino et le docteur Stefano Mandriota, respectivement oncologue et chercheur suisse, ont réalisé des expériences sur des souris. En exposant des cellules mammaires in vitro à des sels d’aluminium, celles-ci forment plus facilement des tumeurs et des métastases.

Aujourd’hui, « les tumeurs apparaissent à 80% désormais dans le cadran supérieur externe« , à côté du creux de l’aisselle donc, dont « l’épiderme est extrêmement perméable« . Les chercheurs invitent « à se plier au principe de précaution« . Les études allant dans ce sens sont nombreuses. En 2007 déjà, une étude britannique avait découvert une teneur en aluminium dans les tissus du sein de 17 patientes atteintes de cancer, plus élevée dans la région proche de l’aisselle.

Tags :Via :20 minutes
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité