Elon Musk et sa ville martienne, vraiment ?

elon musk mars

Elon Musk, l'intrigant patron de SpaceX, a partagé son plan pour les 100 prochaines années qui consiste en gros à établir une ville sur Mars. C'était à l'occasion du 67e Congrès international de l'astronautique (IAC) à Guadalajara au Mexique. Nous vous avons parlé de son système de transport interplanétaire et des risques qu'un tel voyage représente. Mais est-ce qu'Elon Musk était réellement sérieux ? 

Tout d’abord, il faut savoir qu’Elon Musk est un monstre communicant. A ce jeu, il est très fort. Pourquoi ? Parce qu’il a déjà prouvé qu’il était capable de grandes choses en peu de temps. Il a quand même construit un vaisseau de ravitaillement pour la Station spatiale à partir de rien en quelques années seulement.

Sauf qu’Elon Musk n’est pas vraiment parti de rien. Avec SpaceX, il a intégré des grands noms de la NASA qui l’ont aidé à réaliser cette prouesse. Il a su s’entourer pour réussir et c’est tout à son honneur.

Aujourd’hui, Elon Musk innove, il ne se contente pas de refaire ce qui a déjà été fait. Il a mis au point des lanceurs sur des barges en mer et peut également récupérer les premiers étages des fusées. Quand on voit la vidéo du système de transport interplanétaire, on comprend mieux l’importance de la réutilisation des étages de fusée.

Sauf que  SpaceX a connu quand même 3 échecs avec la fusée Falcon 9 et que les premiers étages récupérés n’ont pas encore été réutilisés.

Elon Musk est aussi une machine à rêve. Quand on l’écoute, on a l’impression que tout est possible et que demain, des centaines de personnes viendront s’entasser en haut d’une énorme fusée. Elles s’envoleront en direction de Mars en profitant des jeux et des divertissements à bord de l’énorme fusée.

Sauf que Musk oublie plusieurs choses. Qui veut vraiment aller sur Mars ? Oui, il y a des centaines de gens sur Terre qui veulent être le premier à mettre le pied sur Mars. Mais qui voudrait être le millionième ?

existential anti corporate elon musk

Pire encore, qui voudrait vivre sur Mars ? Elon Musk nous dit qu’il met à disposition le transport pour se rendre sur Mars. Mais, je vous le rappelle, Mars est une planète hostile où il ne fait pas bon vivre. Il y a une atmosphère très ténue, pas de champs magnétique pour nous protéger des radiations, un sol qui n’est pas propice à l’agriculture, des tempêtes de sable qui peuvent durer des semaines et recouvrir entièrement la planète et j’en passe… La vie sur place va être compliquée pour les futurs colons.

Elon Musk ne peut pas aller sur Mars tout seul avec SpaceX. Il l’a dit, il a besoin que le monde entier (public et privé) travaille dans ce sens. Une fois sur Mars, il faut bien que les gens dorment, mangent, travaillent ou s’amusent… Personne ne veut partir pour une mission suicide. Il faut donc que d’autres sociétés répondent à ces  problèmes. Avec cette conférence, il leur fait un énorme appel du pied.

Elon Musk est un visionnaire… mais un visionnaire mortel. Ses rêves et ses visions, il veut les réaliser de son vivant. Il a entièrement raison. Si on laisse les agences gouvernementales les réaliser, il sera mort et enterré.

mars

Depuis que je suis né, l’homme n’a mis le pied sur rien. Nous sommes à l’époque du robot roi. Tous les voyages les plus cools sont réservés aux robots. Se poser sur une comète ? Robot. Se poser sur un astéroïde ? Robot. Elon Musk remet de l’humain dans la conquête spatiale et ça fait du bien. Et il dit qu’il le fera dans moins de 10 ans et coiffe ainsi la NASA au poteau (avec un objectif de vol habité vers mars en 2030). Musk met de la vitesse dans un domaine qui est lent par nature. (Entre 10 et 30 ans pour un satellite innovant).

Mais quand on est dans le spatial, il y a des raccourcis qu’il vaut mieux ne pas prendre. Ce sont les points de contrôle rigoureux et longs qui permettent de sauver des missions et des vies.

Elon Musk est un entrepreneur. Pour que sa société puisse avancer, il a besoin d’investisseurs. Son projet d’envoyer une capsule habitée sur Mars en 2022-25 va lui coûter plusieurs milliards et il n’a pas l’argent. En affichant clairement des ambitions démesurées, il montre surtout qu’il est capable de réaliser des objectifs plus modestes sans problème. Et sur ce dernier point, le pari est réussi.

La conférence d’Elon Musk n’est pas à prendre au pied de la lettre. Le calendrier est intenable, les difficultés sont énormes et ses ambitions sont sans limite. Et comme il n’est pas idiot, il le sait, mais en tant que patron, il doit donner envie de se dépasser à ses ingénieurs.

Le monde a besoin d’Elon Musk, c’est certain. C’est ce genre de personnalité qui fait avancer le monde dans une direction. Comme dirait Tsiolkovski Arthur C. Clark, l’humanité n’est pas faite pour rester dans son berceau. Elle devra un jour quitter le vaisseau Terre pour s’établir ailleurs. La question n’est plus de savoir comment mais quand ?

Voici la conférence dans son intégralité :

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bah moi, ça me fait rêver. Elon Musk a une grosse tendance à la mégalomanie, mais c’est avec des gens comme ça que l’humanité fait de grands bonds. Il donne des coups de pieds à la fourmilière, ça va faire bouger ses concurrents, et relancer la course à la conquête spatiale.

    Après la question est effectivement de savoir qui est prêt à vivre dans des conditions qui paraissent impossibles ? Puisqu’on parle de retour possible, alors je pense dans un premier temps aux scientifiques (y’en a bien qui se les gèlent en Antarctique) et aux industriels avides de matières rares…. Les colons viendront sans doute plus tard, quand les conditions de vie sur la Terre ne seront plus très loin de celles sur Mars !

    Je ne vois pas comment éviter que ça arrive (à part une extinction, ou un retour à l’obscurantisme) , je pense que c’est la suite logique de l’évolution de l’humanité.

  2. La dernière fois j’ai vu des colons tout heureux de pouvoir s’établir ailleurs, ils avaient nommé leur planète LV426, au début c’était de la folie, tout était possible, puis ça à merdé (une raison extérieur me semble-t-il) et après il n’y avait plus personne …sniff ! Bon blague à part, cela promet de très bonnes choses pour la suite des événements et j’ai hâte de découvrir tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité