Pokémon GO : Une plainte a été lancée contre Niantic en Inde

pokemon_go

On le sait la fièvre Pokémon GO n’attend pas que le jeu sorte dans un pays pour s’emparer de ses habitants. Même si les Indiens ont déjà pu mettre la main sur les fichiers APK (comme nous l’avons fait avant la sortie en France), la date de sortie du jeu n’est toujours pas avancée dans ce grand pays. Un fait notamment du aux poursuites pour blasphème que Niantic subi depuis un mois.

Car oui, en Inde, plusieurs religions cohabitent. Deux d’entre elles, l’Hindouisme et le Jainisme, imposent à leurs fidèles d’être végétariens. Manger des œufs est donc interdit. En amener dans un lieu de culte, c’est carrément du blasphème. Et Pokémon GO a l’habitude d’offrir des œufs en récompenses aux joueurs assidus… même dans les temples.

Et comme le précisent le Wall Street Journal et l’AFP, ce n’est pas du goût du client de Alay Anil Dave, un avocat local de l’Etat du Gujarat (extrême ouest de l’Inde). « Les gens qui jouent au jeu se voient récompensés par des œufs qui apparaissent généralement dans des lieux de culte de différents groupes religieux. Pour les hindous et les jaïnistes, il s’agit là d’un blasphème. Mon client demande donc l’interdiction du jeu dans le pays ». Une plainte a donc été lancée contre Niantic et envoyée devant la Haute Cour du Gujarat.

Beaucoup d’internautes locaux se sont déjà indignés et ont pris position pour défendre Niantic, et surtout Pokémon GO. Affirmant, par exemple, qu’un œuf virtuel ne peut pas heurter la sensibilité religieuse d’une personne dans le monde réelle. La cour devra trancher le débat.

Respecter les coutumes, traditions et croyances locales est souvent difficile pour les éditeurs de jeux vidéo. D’autres affaires similaires ont déjà eu lieu nombre de fois. On se souvient par exemple du lancement difficile de World Of Warcraft (WoW) en Chine. Le jeu avait été interdit pendant longtemps, faisant planer la menace de l’emprisonnement à tout jouer chinois ou étranger jouant au jeu depuis le pays. Blizzard avait finalement trouvé la solution en adaptant le design de WoW pour une version typiquement chinoise (il n’y a pas exemple pas de squelette au sol lorsqu’un personnage meurt, mais une pierre tombale, ce qui respecte mieux les codes locaux).

Pour l’heure, la situation n’a pas évolué en un mois, et Pokémon GO reste une application mobile non officielle en Inde.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité