Deux agences spatiales tenteront un atterrissage sur Mars la semaine prochaine

ExoMars Mars

Le programme ExoMars est mené par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et l'agence spatiale russe Roscosmos. Si tout se passe bien, la NASA ne sera plus la seule à avoir fait atterrir un appareil sur la Planète rouge. Explications de cette mission pas comme les autres.

ExoMars veut chercher des signes d’activité géologique et biologique sur Mars. L’orbiteur, ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO) et l’atterrisseur Schiaparelli avaient été lancés le 14 mars 2016. Le TGO restera en orbite basse pour analyser l’atmosphère martienne tandis que Schiaparelli tentera d’atteindre la surface en un seul morceau – ce qui n’est pas une mince affaire, d’autant plus que l’ESA et la Russie restent tous deux sur plusieurs échecs -.

La séparation des deux composants aura lieu le 16 octobre. Trois jours plus tard, l’orbiteur prendra place autour de la Planète rouge tandis que l’atterrisseur entrera dans l’atmosphère de Mars. L’angle doit être parfait, le sonde pourrait chauffer et brûler complètement ou rebondir et s’éloigner de Mars. Si tout se passe bien, Schiaparelli déploiera ensuite un parachute pour ralentir sa descente et allumera ses propulseurs, tout en collectant moult données, évidemment.

Toute la séquence est pré-programmée, Schiaparelli n’aura qu’une seule chance. Mais que cette mission soit un succès ou un échec, les ingénieurs du projet utiliseront toutes les données pour les intégrer dans la deuxième mission du programme ExoMars : l’atterrissage du Rover ExoMars, dont le lancement est prévu pour 2020. À suivre !

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité