Aliens : si la science avait eu raison d’eux ?

aliens-theorie-Brian Edward Cox

Un célèbre physicien britannique s’est exprimé concernant la question de l’existence ou non des extraterrestres. Selon lui, si nous ne les avons pas encore découvert, c’est peut être qu’ils sont déjà morts…

Ce physicien, c’est Brian Edward Cox. Membre de la Royal Society, professeur à l’Université de Manchester et travaillant sur le projet ATLAS (un détecteur de particules infiniment petites testé au CERN Suisse). C’est donc un individu tout à fait sérieux, au curriculum vitae étoffé, même s’il paraît un brin rêveur lorsqu’il s’exprime.

Or cette fois, en répondant aux questions du Sunday Times, ce n’est pas une bonne nouvelle qu’il a communiqué. Pour lui, l’une des raisons pour laquelle l’homme n’a pas encore découvert d’extraterrestres alors que dans un univers si vaste, les chances qu’ils existent sont importantes, c’est parce que ces derniers se seraient tout bonnement suicidés ! Il base son raisonnement sur les études menées par le physicien Italien, Enrico Fermi, dans les années 50.

« L’une des solutions amenée par le paradoxe de Fermi est qu’il est impossible de gérer un monde qui a le pouvoir de s’autodétruire et qu’il faut absolument des solutions de coopération globale pour empêcher ça. » Sachant les difficultés que nous-mêmes avons à nous entendre entre pays, les extraterrestres auraient-ils connus des difficultés d’ordre politiques semblables ?

« Il est bien possible que l’évolution des connaissances scientifiques et de l’ingénierie aient complètement surpassé le développement des expertises politiques, amenant à un désastre. Nous pourrions très bien en arriver là aussi. » Aïe, Brian Edward Cox pense donc que les crises que nous vivons aujourd’hui, écologie, économie, que l’on sait potentiellement dangereuses pour l’humanité (sans pour autant parvenir à trouver des solutions globales), seraient aussi responsables de la disparition des aliens intelligents.

Brian Edward Cox, aurait-il profité de l’occasion pour sensibiliser les hommes aux problèmes qu’ils vivent aujourd’hui ? Ce n’est pas impossible, car il existe d’autres solutions amenées par le paradoxe de Fermi qui ne sont pas exprimées par le physicien britannique. Nous allons prendre le risque de les résumer pour vous.

La vie extraterrestre n’existe peut-être pas

L’apparition de la vie est un phénomène scientifique extrêmement rare, et qui ne peut se produire que dans certaines conditions. Si l’on admet que les sciences humaines pourraient avoir omis l’un des facteurs clés de l’apparition de la vie, alors il n’est pas impossible que nous pensions, à tort, qu’un univers si grand porte forcément d’autres traces de vie.

La vie intelligente est encore plus rare que la vie elle même

Pour pouvoir remarquer d’autres extraterrestres, il faudrait les croiser. Pour les croiser, il faudrait que ces derniers aient atteint un âge interstellaire, ou soient en mesure de communiquer avec nous. Or, s’il est rare de voir la vie apparaître, il serait potentiellement encore plus rare qu’une espèce intelligente existe et qu’elle atteigne un niveau de développement tel qu’elle puisse se lancer à la conquête de l’espace, ou dans un dialogue interplanétaire.

Les voyages interstellaires ne sont peut être qu’une rêve inaccessible

Le voyage interstellaire est peut être impossible. Oui, nous rêvons tous grâce à la science fiction de voyages entre les étoiles à des vitesses supraluminiques qui nous permettraient de changer de système solaire en quelques jours. Mais jusqu’à preuve du contraire, tout cela n’est encore qu’un rêve que notre science n’a pas atteint. Si l’on admet que cette technologie est en fait impossible à mettre en pratique (même s’il semblerait que depuis les années 50 nous ayons beaucoup progressé sur le sujet), alors il en est peut-être de même pour les aliens qui ne pourraient donc pas venir se présenter à nous.

Les aliens nous ont peut-être déjà trouvés…

Ou peut-être qu’ils se cachent en attendant le bon moment. Si toutes ces hypothèses sont fausses et qu’une espèce extraterrestre intelligente a réussi à voyager dans l’espace, il n’est pas impossible de penser qu’elle nous ait déjà trouvés. Si tel est le cas, elle pourrait déjà avoir prit contact avec nous sans que nous l’ayons remarqué (donnant de l’eau au moulin de tous les chasseurs d’OVNI, ou ceux qui pensent que l’explosion mystérieuse de Toungouska serait du au passage d’un vaisseau). Un tel comportement pourrait laisser entendre que nous sommes étudiés silencieusement…

Pour le meilleur ou pour le pire.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je pense que la vie rare et que la vie intelligente prend beaucoup de temps pour apparaître.
    Les premières planètes habitables ont dû se former il y a environ dix milliards d’années.
    Il est dès lors très possible que nous soyons les premiers (au moins dans notre galaxie).

  2. On parle d’échelles de temps tres considérables donc possible que l’on ne puisse se croiser car nous serions séparés de quelques millions d’années

  3. Bonjour,
    Un peu de logique et, beaucoup, de « recul ».
    Aujourd’hui grâce aux sciences et à nos connaissances historiques civiles et religieuses, nous pouvons imaginer que pour les Extraterrestres, et les Extraterrestres que nous avons devenir, il n’y a qu’une alternative : la paix ou la mort.
    Plus nous maîtrisons la matière, plus nous avons des moyens de créations et … de destructions.
    De ce fait les E. T. ne peuvent qu’être pacifistes.
    Si non .. ils sont morts depuis .. qu’ils n’ont pas maîtriser leur agressivité tout en connaissant l’énergie de l’atome.
    Hors de l’amour point de salut pour toute civilisation qui a les capacités de s’extraire de sa planète.
    Si des E. T. nous observent, ce qui est probable, selon une lecture moderne des écrits religieux, ils ne peuvent être que sidérés par notre manque de conscience.
    Science et conscience égales immortalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité