Dragonfly 44, une galaxie faite à 99,99% de matière noire

Galaxie

L’un des plus grands mystères de la science moderne, c’est la matière noire. Qu’est-ce que c’est ? On ne sait pas. Totalement indifférente à la lumière, elle ne peut s'observer que via ses manifestations gravitationnelles sur son environnement. Pourtant, le consensus scientifique affirme que notre univers est composé à 90% de cette matière mystérieuse, qui entoure notamment les galaxies afin de leur donner la forme et la dynamique que nous leur connaissons.

Plus récemment, une équipe de scientifiques de l’université de Yale, dirigée par Pieter van Dokkum, a fait une découverte déconcertante. En analysant l’amas de galaxies de la Chevelure de Bérénice, ils sont tombés sur Dragonfly 44, une galaxie très sombre, similaire en taille et en masse à notre Voie Lactée. Sa différence : elle compte cent fois moins d’étoiles que notre galaxie natale. Cela signifie qu’environ 0,01% seulement  de la matière qui s’y trouve est dite « baryonique ». Les 99,99% restant sont composés de matière noire, nécessaire pour que la galaxie ne se défasse pas.

Pour information, Dragonfly 44 n’est pas la première galaxie riche en matière noire rencontré par les scientifiques, mais celles-ci sont généralement beaucoup plus petites. La découverte d’un objet de cette taille presque complètement composé de cette substance pourrait bien aider les scientifiques en en apprendre plus sur l’un des principaux mystères de l’univers.

Dragonfly 44

La galaxie ultra-diffuse Dragonfly 44

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il est intéressant de remarquer:
    – que la matière noire veut expliquer un excès de gravitation
    – que l’énergie noire veut expliquer un défaut de gravitation.
    – que la gravitation est expliquée de manière totalement opposée par les deux grandes théories de la Physique
    (quantique et relativité).

  2. Il est également intéressant de remarquer:
    – Que la matière noire n’a jamais été observée directement.
    – Qu’un article scientifique récent estime que les calculs des masses de matière « normale » de l’univers ont été sous évalués.
    – Que la matière noire n’est à ce jour qu’une supposition scientifique permettant d’expliquer ce que nous observons tout en gardant notre modèle cosmologique actuel (confère le commentaire d’onfray).

    Donc quand on voit matière noire (ou sombre c’est la même chose) ou énergie noire (ou sombre, idem) dans un article de presse, l’affirmation sans mise en contexte est extrêmement imprudent.

  3. Si la matière noire reste invisible, c’est parce qu’elle est ordinaire mais accélérée (par exemple du gaz dans les puits gravitationnels au sein des amas galactiques). L’accélération crée un horizon dit de Rindler, qui n’a pas besoin d’être très forte pour que nous soyons tenu en dehors, à condition que l’amas soit assez éloigné (voir le livre « La matière noire: substance exotique ou effet relativiste » publié chez Désiris en 2015).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité