L’enquête continue sur le crash de Schiaparelli

Schiaparelli

Hélas, la mission russo-européenne visant à faire atterrir le module Schiaparelli sur Mars s’est soldée par un échec. Ce mercredi 19 octobre, l’appareil s’est écrasé sur la planète rouge pour des raisons encore floues, mais l’enquête est lancée.

C’est la sonde de la NASA, Mars Reconnaissance Orbiter, qui s’est chargée de l’analyse du lieu de crash. Elle a ainsi pu identifier de nouvelles marques supposées appartenir à Schiaparelli, plus précisément le cratère causé par sa chute. Un kilomètre plus au sud, son parachute aurait aussi été repéré, laissant entendre une chute libre beaucoup plus longue que prévu après l’arrêt prématuré des propulseurs.

Ce n’est pas le premier échec rencontré par l’Europe pour la conquête de Mars. En 2003 déjà, le rover Beagle 2 s’était posé sans encombre sur la surface de la planète mais est depuis resté silencieux. L’ESA a bien retenu la leçon et a doté Schiaparelli de capteurs afin de récupérer des données au cours de la descente. Ainsi, des données ont pu être amassées par Trace Gas Orbiter, une station européenne en orbite autour de Mars, qui devrait nous donner plus d’indications sur les raisons de l’échec de la mission.

Schiaparelli

Tags :Sources :ESA
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité