L’Ukraine veut équiper ses commandants de chars d’un casque HoloLens

limpid-armor-hololens

La défense ukrainienne est intéressée par le casque Limpid Armor développé par la start-up du même nom. Il s’agit d’un casque de combat équipé du système de réalité augmentée HoloLens de Microsoft.

La problématique lorsque l’on est dans un char de combat, c’est la visibilité. On est certes une véritable tortue de combat, armée jusqu’aux dents et blindée jusqu’à la moelle, mais on paye ces avantages par un grand nombre d’angles morts difficiles à couvrir.

Pour le moment la plupart des tanks modernes sont équipés de caméras et d’écrans permettant aux membres d’équipage de voir ce qui les entoure. Cependant, la défense ukrainienne cherche à aller encore plus loin en équipant les commandants de ses chars du Limpid Armor.

De considérables améliorations tactiques pour les équipages des chars

Ce dernier serait capable de donner au porteur une vue à 360 degrés autour du char sans qu’il n’en sorte par la trappe supérieur (et s’expose ainsi aux offensives ennemies). A la manière des réalités 360 actuelles (Google VR 360 et on en passe), le commandant n’aurait qu’à tourner la tête pour voir à travers les parois de son engin de guerre.

Pour ce faire, le casque serait bien entendu toujours connecté à un réseau de caméras extérieurs miniaturisées. Le but cette fois étant d’éviter tout angle mort entre les différents points de vue.

HoloLens étant avant tout une technologie de réalité augmentée, le casque Limpid Armor permettrait aussi de d’afficher devant les yeux du porteur des données de combat (transmises par la QG ou d’autres unités opérationnelles), de marquer des cibles en surbrillance, de distinguer les cibles amies par une couleur déterminée, etc.

L’Ukraine toujours sur le pied de guerre après la crise de Crimée

Le casque a été présenté pour la première fois lors du dernier salon Arms and Security à Kiev, du 11 au 14 octobre dernier. C’est à ce moment là que les responsables militaires de l’Ukraine ont exprimé leur intérêt pour cette technologie.

Toutefois, il n’est pas dit qu’un accord soit passé entre la compagnie et le gouvernement du pays. Le casque n’est pas encore finalisé. Il devra ensuite passer nombre de tests en situation réelle pour être adopté.

Rappelons que l’Ukraine est actuellement toujours sur le pied de guerre après l’annexion par la Russie de toute la péninsule de Crimée entre février et mars 2014 (acte considéré comme illégal par le Etats-Unis, l’Union Européenne, et d’autres Etats membres des Nations Unies, selon le droit international).

Via VR Scout

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Dans ce cas, n’hésitez pas à les pointer du doigt pour que nous puissions les corriger !

      Un commentaire constructif est toujours moins triste qu’une critique gratuite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité