Face à Trump, Emma Watson prône la lecture

Emma Watson (l’actrice qui jouait Hermione dans la saga Harry Potter), est désormais célèbre pour ses nombreuses prises de position. Ambassadrice de l’ONU, elle ne cache pas porter en son cœur les valeurs du féminisme et de la tolérance. Donc lorsque l’élection de Donald Trump a été prononcée, la jeune femme a décidé d’agir à sa façon.

Pas de virulence, pas de jugements. Emma Watson donne dans le subtil (comme l’indique le tweet qu’elle a posté à l’issu des élections).

Créatrice d’un club de lecture dédié aux œuvres du féminisme contemporain « Our Shared Shelf », elle souhaite amener toute personne intéressée (y compris les hommes, car comme elle le rappelle, le féminisme c’est avant tout l’égalité de chacun et concerne ainsi tout le monde) à lire des ouvrages qu’elle, et les membres de son club, considèrent comme importants pour le développement de la philosophie humaine.

Elle mène ainsi des actions médiatiques simples comme le fait de cacher des livres dans le métro londoniens. Une action qu’elle s’apprête à faire de nouveau dans le métro new-yorkais pour « se battre plus fort encore » pour ce en quoi elle croît.

Le club de lecture est accessible après création d’un compte sur la plateforme goodreads.com.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour

    Elle n’a rien compris…
    Les électeurs ont rejeté cette dictature de la pensée.
    De part ses réactions elle prouve qu’elle est à côté de la plaque.
    Laissez les gens voter comme ils veulent, sinon retirez leur le droit de vote !
    Et faut arrêter avec ce féminisme, c’est plus que saoulant :-(.
    On n’a pas à défendre une personne en fonction de son genre mais uniquement parce qu’elle fait partie du genre humain.

    Lire ne rend pas plus intelligent ni plus adapté au monde dans lequel on vit.
    Certains feraient bien d’arrêter de planer. La vie ne se joue pas dans les livres.
    (Je dis ça bien que j’adore lire et que je possède des centaines de livres.)
    Il faut simplement du bon sens. Chose rare parmi nos « élites ».

    A+

    Olivier

    1. Bonsoir Olivier,

      Je tiens à souligner que le féminisme prôné par Emma Watson s’accorde plus avec les valeurs premières du terme, à savoir, un égalité sociale parfaite entre hommes et femmes. Et non des avantages « suprématistes » pour les femmes. Elle ne défend donc pas une personne pour son genre, mais défend une personne rabaissée ou dévalorisée par rapport à une autre, à cause de son genre. Il y a des nuances importantes à retenir.

      Pour ce qui est de l’importance de la lecture, je vous laisse à votre opinion et ne tâcherai pas d’essayer de vous convaincre.

      Merci de nous suivre !

  2. Ne surtout pas commenter de son père avis personnel si il est contradictoire de TD. Ce dernier écume le site de son employeur pour faire la chasse à la parole deviante. gizmodi le site ou le « journaliste » est la victime l’avocat le procureur et le juge… Retournez dans vos écoles politiquement partiales. Moi je retourne à des supports professionnels en supprimant cette application fasciste.

    1. Bien que je n’ai pas compris la moitié de votre commentaire, je puis certifier que je ne mène aucune chasse.

      Je préfère répondre aux commentaires courtois, certes, mais je prends le parti d’entamer le dialogue avec mes lecteurs et de prendre en considération leurs avis alors que rien ne m’y force.

      Si je menais une chasse « à la déviance », il y aurait censure. Ce qu’il n’y a pas, du moment que le commentaire ne fait pas preuve d’une vulgarité insultante. Et en la matière on est plutôt relâche étant donné la majorité des propos que l’on peut lire sur ces commentaires.

      Qui plus est, je ne communique aucune opinion politique personnelle dans les articles dont on me confit le traitement. Ici je ne fais que souligner la parole de mon sujet, puisqu’il s’agit là de l’information de l’article.

      Votre droit le plus naturel est de mettre en doute tout ce que vous apprenez des médias, et de vous forger une opinion. Ce droit n’inclut pas la diffamation.

      A bon entendeur.

  3. Bonne initiative. Car , effectivement, si les gens lisaient davantage des idiots comme le drump (c’est son vrai nom d’ailleurs pas trump) n’arriveraient pas au pouvoir, portées par des idiots.
    Idiocartie..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité