Stephen Hawking : La race humaine n’a pas d’avenir si elle ne s’envole pas vers l’espace

Stephen Hawking

Si vous deviez citer l'une des personnes les plus intelligentes qui soit sur Terre, et qui fasse avancer l'humanité, Stephen Hawking pourrait largement prétendre à la couronne. C'est pour cela que chacune de ses allocutions passionne les foules. Le dernière effectuée à Oxford ne déroge pas à la règle"

« Je pense que nous allons rester encore 1000 ans sur notre fragile planète avant de s’en échapper. Je souhaite donc encourager le public à s’intéresser à l’espace. »

En effet, il est temps de se presser un peu… Les recherches avancent en ce qui concernent le « déménagement » sur une autre planète, mais nous sommes loin de pouvoir s’en rassurer (à ce titre, il est d’autant plus important d’être prévenant avec la Terre. Aussi cliché que soit cette phrase, elle reste des plus véridiques). Hawking ajoute :

« Je pense que la vie sur Terre risque chaque jour un peu plus d’être anéantie par une catastrophe, comme une guerre nucléaire, un virus génétiquement modifié, ou d’autres dangers. Je pense que la race humaine n’a pas d’avenir si elle ne s’envole pas vers l’espace ».

Mis à part le côté très sombre de ces propos, ce qu’il faut conserver à l’esprit, c’est donc l’importance des 1000 prochaines années en termes de conquête spatiale. Nous ne sommes pas encore dans la Matrice, ni soumis à une horde de robots hostiles, mais les années à venir seront capitales pour sauver la race humaine ».

Ce génie a également d’autres théories passionnantes, si cela vous intéresse. 

futurama

Tags :Sources :ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il est temps de lever la tête vers les étoiles qui nous entourent. C’est dans la nature même de l’homme de découvrir d’autres continents, d’autres mondes. Ne pas le comprendre c’est se renfermer sur son monde. Notre monde qui de toute manière cours à sa perte, car incapable de contrôler sa surpopulation galopante.

  2. Si nous ne sommes pas capable de gérer la terre alors que nous en sommes directement issus on peut se poser des questions sur notre capacité à évoluer intelligemment en dehors d’elle.
    La crise qui nous attend va occasionner la perte d’au moins un milliard d’individus, soit 10% de la population ( je suis un optimiste ).
    Quant à savoir le temps qu’il nous reste, je laisse Hawking face à sa boule de cristal.

    1. Tous ces extrémistes bobo-écologiques qui souhaitent l’extermination de l’humanité manquent dramatiquement d’intelligence et oublient une chose: la capacité d’adaptation incroyable de l’homme et sa capacité d’innovation. Il y a 30 ans, le trou dans la couche d’ozone les terrorisaient, aujourd’hui il a disparu car nous avons réagi, au dernier moment certes, mais nous avons réagi tout de même..

      1. tu crois vraiment qu’il a disparu ?
        Ou c’est devenu moins médiatique (vendeur) d’en parlé ?
        Si demain on arrête de parler des banquises, est-ce que cela va arrêter leur fonte ?

  3. le vrai problème est que l’homme ne peut s’empêcher de tout détruire donc en mettant les mêmes hommes sur une autre planète, je ne vois pas pourquoi les choses changerons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité