On n’a plus le droit de scalper les gens à New-York !

vendeur à la sauvette

Lorsque vous voulez à tout prix assister à un événement, vous ajouter la date et l'heure d'ouverture de la vente des billets pour ne pas l'oublier et vous vous tenez prêt à l'heure dite. Vous jouez ensuite de la touche F5 pour avoir de bonnes places. Mais certains déploient des robots et revendent les billets à prix d'or. Cette pratique, le scalping, est désormais interdite à New York.

La pratique s’est largement répandue dans le monde, et les ventes de billets sur ce marché ont explosé. Une conséquence fâcheuse de la technologie moderne. À New York, le Gouverneur Andrew M. Cuomo a adopté une loi rendant cette pratique illégale : « ces spéculateurs sans scrupules et leurs tactiques fourbes ont largement manipulé le marché, laissant souvent les New Yorkais et les visiteurs avec pour seul autre choix que d’acheter des billets sur ce marché parallèle à un tarif exorbitant. C’est agressif. C’est mal et, avec cette loi, nous faisons un pas important pour retrouver une certaine équité dans cette industrie à plusieurs milliards de dollars.« 

Une prise de position grandement soutenue par le procureur général Eric T. Schneiderman : « ces dernières années, il est devenu quasiment impossible de trouver des billets à des tarifs abordables – ou de trouver des billets, tout simplement – pour les grands événements. Avec leurs robots ultra rapides, ces revendeurs ont empêché les New Yorkais d’assister aux spectacles, événements sportifs et expériences culturelles qui font de New York une ville si spéciale.« 

Maintenant que cette pratique est illégale, espérons que le marché soit moins saturé et que les intéressés puissent acheter des billets à des tarifs plus normaux. À suivre !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité