Une batterie pouvant alimenter un smartphone pendant 12 ans

Kiselev

On en a fait du chemin, depuis nos Nokia 3310. Maintenant, nos téléphones sont en couleurs, tactiles, surfent sur Internet et font office de véritable outil dans la vie de tous les jours. Il n’y a qu’un domaine dans lequel ils n’ont cessé de régresser : la durée de la batterie, passant d’une moyenne d’une semaine à une journée.

Mais ça, c’est peut-être de l’histoire ancienne. Vladislav Kiselev est un scientifique ukrainien à l’Institut de Chimie bio-organique et Pétrochimique de Kiev. Il est à l’origine d’une batterie bien particulière, pouvant alimenter des smartphones comme des voitures pendant une douzaine d’années sans nécessiter de recharge. C’est au cours du Sikorsky Challenge 2016, une grande compétition internationale pour des projets de recherche, que Kiselev a dévoilé son prototype de batterie, de la taille d’une boite d’allumettes, affirmant qu’elle alimentait des appareils depuis plus d’un an et continuerait à le faire pour les onze prochaines années.

La raison de cette incroyable autonomie : la batterie de Kiselev ne se contente pas de stocker de l’énergie, elle en produit. Les cellules électrochimiques utilisées pour son dispositif, basé sur le tritium,  sont pourtant loin d’être nouvelles puisqu’elles sont utilisées en Ukraine depuis les années 30. Personne n’avait jamais réussi à les utiliser pour la production d’énergie. Fort de sa découverte, Kiselev affirme être en négociation avec des professionnels turcs et chinois pour construite une version smartphone de sa batterie. Affaire à suivre.

Batterie Tritium

Crédit photos : Fakty

Tags :Sources :Odditycentral
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tu m’étonnes que ca tienne 12 ans, le tritium est un élément radioactif, alors pas ouf la mini centrale nucléaire dans la poche. surtout si une batterie est percé, chauffe ou explose, bonjour les dégats.

    1. En effet, même si les rayonnements dégagés par le tritium sont faibles et seront arrêtés par le boitier, se posent les cas de l’accident, et du recyclage! Sa batterie sera certainement très appréciée dans certains domaines, ou dans certains pays de tarés, en tout cas en france le tritium est considéré et traité comme un élément radioactif.

  2. Cette techonologie existe depuis presque 10 ans, il y a déjà eu des prototypes. Une simple recherche google avec les mots cles « battery » et « tritium » vous ouvrira les yeux:

    https://www.technologyreview.com/s/416312/a-25-year-battery/

    Comme dit plus haut dans un pertinent commentaire, le problème c’est la radioactivité.
    De plus, certaines armées possedent dejà des ordinateurs portables durcis avec ces batteries au tritium car sur un théatre de guerre, il n’est souvent pas possible de recharger son ordinateur. Ils servent à traiter les informations relayées par des drones ou à la communication avec les centres de commandement.

    https://warisboring.com/powering-the-militarys-future-batteries-nuclear-style-472975d7de8#.bc5voki2x

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité