Loot box : la Chine force les développeurs à jouer franc jeu (vidéo)

loot-box

Une nouvelle loi adoptée en Chine forcera tous les développeurs de jeux vidéo à divulguer le taux d’apparition d’objets. Une manière de mieux contrôler l’activité économique autour du concept des « loot box ».

Vous cherchez une carte particulière dans Hearthstone ? Ou peut être un skin spécifique dans Overwatch ? Sauf que voilà, vous avez beau acheter une kyrielle de boosters et autres coffrets, vous n’avez jamais de chance. Ne vous ne faites pas, vous n’êtes pas le seul.

C’est tellement vrai que le gouvernement chinois se demande si les créateurs de jeux vidéo n’abusent pas de l’altération du taux d’apparition (ou « drop rate » en anglais) pour stimuler leurs revenus. Car de plus en plus de jeux vidéo ont un modèle économique reposant sur la loot box. C’est notamment le cas du célèbre Overwatch, ou bien de Counter Strike Global Offensive (CSGO).

Loot Box : la machine à sous du jeu vidéo

Qu’ils soient free to play ou non (on pense à Overwatch), les joueurs sont encouragés à dépenser de l’argent en jeu pour acheter du contenu cosmétique. Certains jeux comme CSGO vous font gagner des coffrets, mais pas les clés pour les ouvrir. Ces dernières doivent êtres achetées pour pouvoir tenter sa chance et éventuellement gagner de belles choses.

overwatch-lootbox

Même si dans Overwatch les joueurs peuvent acheter spécifiquement ce qu’ils désirent (pour plus cher), le concept de la « loot box » fait partie intégrante du modèle économique.

Problème, comme il n’est pas toujours possible d’acheter spécifiquement ce que l’on souhaite, on est régulièrement frustré par ses gains aléatoires et « encouragé » à tenter de nouveau sa chance (le modèle économique de la loot box est souvent comparé aux machines à sous des casinos par ses détracteurs).

Jusque mai 2017 pour publier les probabilités d’apparition des objets

Dès le premier mai 2017, les sociétés proposant des jeux vidéo (comportant des coffrets et autres packs de marchandises aléatoires) sur le marché chinois se verront obligées de publier les les probabilités d’apparition de tous leurs objets.

2.6 … Online game publishers shall promptly publicly announce information about the name, property, content, quantity, and draw/forge probability of all virtual items and services that can be drawn/forge on the official website or a dedicated draw probability webpage of the game. The information on draw probability shall be true and effective.

2.7 Online game publishers shall publicly announce the random draw results by customers on notable places of official website or in game, and keep record for government inquiry. The record must be kept for more than 90 days. When publishing the random draw results, some measures should be taken place to protect user privacy.

Si comme le pense les autorités du pays, ces taux fluctuent au bon vouloir des éditeurs et développeurs de jeux, il sera bien plus compliqué d’opérer ainsi à découvert. Qui plus est, avec Internet, il est fort probable que ce qui sera divulgué en Chine parviendra jusqu’à nous.

Notons tout de même que rien n’empêchera les entreprises concernées d’appliquer des taux de « drop » spécifiques à chaque pays et de ne pas communiquer ceux d’occident.

Via PC Gamer

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Cela devient une plaie en effet si « jouer » devient synonyme de « miser de l’argent »….
    J’ai arrêté Hearthstone à cause de cela, trop d’add-ons avec des légendaires complétement fumées et si on ne mets pas 50 à 200€ par extension c’est pas la peine d’espérer les avoirs….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité