Uber : les choses à ne pas faire pour ne pas être banni du service

Uber

Que l'on soit pour ou contre le principe même d'Uber, il faut reconnaître que le service est extrêmement pratique, et plutôt efficace. Pour éviter les dérives et assurer une certaine qualité, Uber a tenu à rappeler certaines mauvaises actions qui pourraient vous faire bannir en tant qu'utilisateur.

C’est via une mise à jour de ses Directives à la Communauté que Uber rappelle les actions qui pourraient occasionner un bannissement :

Pour étoffer ces règles d’or, pour la première fois nous publions un guide expliquant les raisons qui pourraient valoir à un client de perdre son accès à Uber – comme nous l’avons fait pour les chauffeurs -. C’est important que lorsque les chauffeurs utilisent Uber ils font davantage que conduire, ils partagent leur voiture, leur espace, leur temps et une part d’eux-mêmes avec leurs passagers.

Mais quelles sont ces règles, alors ? Il y a bien sûr les dégâts matériels envers la propriété du chauffeur ou des autres passagers, le contact physique avec le chauffeur ou les passagers, l’utilisation d’un langage ou de gestes inappropriés ou violents, un contact non sollicité avec le chauffeur ou les passagers après le trajet et le non-respect de la loi en utilisant Uber – autrement dit, votre trajet avec Uber ne doit pas être utilisé pour fuir un vol ou transporter de la drogue, par exemple -.

Si les problèmes soulevés sont sérieux et répétés, ou si vous refusez de coopérer, vous pourriez perdre votre accès à Uber. Tout comportement incluant violence, mauvaise conduite, harcèlement, discrimination ou activité illégale en utilisant Uber pourra entraîner la perte immédiate de votre accès.

Voilà qui est dit !

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce modèle économique tant plébiscité par UberGizmo est-il en fin de vie ?
    Quand les chauffeurs se disent “esclaves du process à 3,75€/heure”, et qu’ils contribuent à la levée de fond pour la mise en place des véhicules autonomes… “mais qui conduira ces véhicules” ?
    Ils regretteront les beaux jours lorsqu’ils touchaient encore 3,75€/heure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité