Bridge : Occipital transforme votre iPhone en casque VR high-tech

bridge-occipital-iphone

Occipital a développé l’Occipital Bridge, un casque permettant d’osciller entre réalité virtuelle (VR) et réalité augmentée rien qu’avec son iPhone.

Si la technologie fait de considérables avancées en matière de réalité virtuelle et de réalité augmentée, il est encore assez rare de parvenir à combiner les deux. C’est encore plus difficile d’y penser seulement avec un smartphone.

Pourtant, la société Occipital proposait déjà il y a quelques temps un capteur pour iPhone visant à scanner l’environnement proche de l’utilisateur et de s’en servir comme base pour lui appliquer des objets ou décors virtuels. Désormais la société va plus loin en associant ce capteur à un casque VR dans lequel vous insérer votre iPhone (à la manière du Google Cardboard).

Ce que propose Occipital c’est l’interface et le code open source qui permettront à des développeurs d’imaginer les applications capables d’exploiter pleinement la technologie de l’Occipital Bridge. Et le potentiel est énorme (même si l’on doit se rappeler que tout repose encore sur les contraintes techniques d’un smartphone).

La réalité virtuelle à porté du premier iPhone venu

Premièrement, il est possible de voyager dans un environnement virtuel qui ne tiendrait pas compte de votre environnement réel. Dans ce cas là, le capteur Occipital Structure Sensor, ne ferait que vous avertir que vous vous apprêtez à rentrer en collision avec un objet en vous présentant l’ombre de celui-ci en superposition avec le monde virtuel.

De ce point de vue là, des casques de VR tels que le HTC Vive ou Playstation VR atteignent un résultat équivalent voir supérieur. Reste que la simplicité d’utilisation favorise l’Occipital Bridge à seulement 399 dollars à sa sortie en mars 2017, et utilisable directement avec un iPhone (si l’on ajoute le prix du smartphone, la comparaison tend tout de même à perdre de sa valeur n’est-il pas ?)

La réalité augmentée, première force de frappe du Bridge

La seconde manière de voyager, plus sûre cette fois, consiste en l’adoption de la réalité augmentée. Cette fois, le Bridge d’Occipital vous permet de vous mouvoir dans la réalité, tout en ajoutant des objets virtuels (un jardinet pour faire pousser les plantes que vous n’avez pas, de nouveaux meubles à tester dans votre intérieur ?)

Avantageux à la fois pour des applications de divertissement, mais aussi d’un point de vue commercial.

L’application propose aussi l’adoption d’un petit compagnon : Bridget. Il s’agit d’un petit robot capable de jouer avec vous, de se mouvoir de manière complexe à travers les obstacles tangibles (une innovation importante dans le domaine de la réalité augmentée), voir même d’interagir avec des objets réels.

Ce dernier point pourrait très bien, à l’avenir, être associé avec des intelligences artificielles telles que l’assistante Siri d’Apple. Celle-ci ne serait alors plus simplement cantonnée à la gestion de vos applications smartphones mais pourrait aussi vous donner des informations sur votre réalité, voir même, être associée à des systèmes de smarthome ? Potentiel, potentiel…

La réalité mixée, alternative aux contraintes techniques de la réalité virtuelle

Enfin, la troisième opportunité consiste en l’hybridation de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. Avec la technologie de l’Occipital Bridge, il est concevable d’imaginer un monde virtuel totalement calqué sur les contraintes du monde réel. Ainsi, il serait possible d’explorer un labyrinthe dont les parois de pierre seraient simulées à partir des murs de votre maison.

Bien évidemment, les concurrents d’Occipital dans le domaine de la VR se développent aussi à toute allure, et la technologie conçue par la petite société ne trouvera de la valeur que si elle parvient à convaincre les développeurs de créer des applications plébiscitant le potentiel important de son Occipital Bridge.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité