Assassin’s Creed : la critique assassine le film

assassin's creed

Les professionnels de la critique aux USA semblent globalement déprécier la qualité de l’adaptation cinématographique d’Assassin’s Creed qui sort demain en France.

Avec un casting ultra prestigieux alignant Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons (pour ne citer qu’eux), le film Assassin’s Creed se veut être une révolution en matière de l’adaptation cinématographique des jeux vidéo.

C’est en tout cas ce que la communication d’Ubisoft souligne depuis de longs mois. Le film a été travaillé non seulement par les professionnels de la production hollywoodienne Lionsgate, mais aussi avec la participation des personnalités du studio de jeu. L’objectif étant à la fois de produire un film accessible pour le public ne connaissant pas le jeu, et satisfaire le désir des fans d’assister à une reconstitution fidèle.

Car après tout, c’est bien là qu’est toute la difficulté dans l’adaptation des jeux vidéos (et finalement de toute œuvre qui n’est pas prévue à l’origine pour le grand écran). Pourtant, malgré les dires d’Ubisoft, nos collègues d’UberGizmo.com sont unanimes, la majeure partie des critiques aux USA sont négatives.

Les erreurs habituelles de l’adaptation cinématographique d’un jeu vidéo

A part Polygon qui a globalement apprécié, la presse nationale se demande bien ce que ce film est censé avoir de plus que les autres si ce n’est quelques grands acteurs, à l’image du commentaire d’Owen Gleiberman, journaliste chez Variety : « En quoi ce film de jeu vidéo est-il différent de tous les autres films de jeu vidéo ? Il y a des stars plus classiques, certes, mais cela reste la même vieille boue ».

Aïe, voilà ce qu’on appelle une critique assassine… La faute semble t-il à un scénario considéré comme trop facile, rapide, et des personnages peu élaborés bien que bien interprétés.

Bon rien n’est perdu, l’adaptation de Warcraft a elle aussi été saignée à blanc par la critique professionnelle avant sa sortie pour finalement recevoir l’approbation globale des fans (surtout en Asie). Cela dit, si le film ne flatte que les adaptes du jeu, on sera tout de même long de la promesse de base d’Ubisoft.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Personnellement je le fais à chaque fois.

      Mais si sur mes 50 000 signes quotidiens il y a deux ou trois coquilles, cela vous permet au moins de penser que c’est bien un homme qui écrit et pas une machine.

      Qui plus est, je vois que je peux encore compter sur la vigilance tout à fait « cordiale » de mes lecteurs.

  1. OSEF les critiques grincheux.

    je viens de le voir en avant première et même si c’est pas le film de l’année (je m’en doutais un peu avant d’entrer dans la salle..) j’ai passé un très bon moment avec mon fils de 13 ans.
    si je devais lui mettre une note ça serait un bon 15/20.
    pour une fois, on a tiré d’un jeu vidéo un film réussi.
    bisous les grincheux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité